Tags Posts tagged with "voyages"

voyages

par -

La nouvelle est presque passée inaperçue, le ministre belge des Affaires étrangères ayant décidé de ne pas le crier sur les toits, l’affaire est pourtant d’importance. La note du MAE belge a été glissée dans la rubrique « conseil aux voyageurs », le jeudi 23 février 2017, et dit explicitement ceci : « A la condition d’observer la prudence recommandée », les Belges peuvent revenir en Tunisie, du moins dans certains morceaux du territoire jugés suffisamment sécurisés. Mais c’est déjà ça…

Les autorités belges recommandent à leurs ressortissants de limiter leurs déplacements à l’axe côtier Mahdia-Monastir-Sousse-Hammamet-Nabeul-Tunis-Bizerte, tout en s’assurant que leurs lieux de séjour ont pris toutes les dispositions pour sécuriser les visiteurs.

Par ailleurs, le MAE belge, toujours soucieux de maintenir la plus grande vigilance, rappelle que l’état d’urgence en Tunisie a été prolongé jusqu’au 17 mai 2017, que « la probabilité que d’autres événements sécuritaires de nature terroriste se produisent reste très élevée », et que « les risques liés aux activités des réseaux terroristes djihadistes persistent, notamment en raison du retour en Tunisie d’anciens combattants de Daesh ».

La note insiste sur le fait que les voyages jugés non-essentiels sont toujours déconseillés sur le reste du territoire tunisien. Par ailleurs les déplacements sont fortement déconseillés dans les localités frontalières, notamment avec l’Algérie, à l’ouest de l’axe Tabarka – Jendouba – Le Kef – Kasserine – Gafsa – Tozeur, et dans les zones frontalières avec la Libye, au sud de l’axe Tozeur- Kebili – Matmata – Medenine – Zarzis.

Pour rappel, les autorités belges n’ont jamais explicitement interdit les déplacements en Tunisie, mais dans les faits leur avis défavorable depuis l’attaque terroriste de Sousse, le 26 juin 2015, avait valeur d’interdiction formelle. Par ailleurs la suspension des vols vers la Tunisie par des grands tour-opérateurs tels que TUI et Thomas Cook a accentué les craintes des touristes belges…

par -

Dans un article sur les grands voyageurs parmi les chefs d’Etat africains, le magasine Jeune Afrique a classé le Président tunisien, Béji Caïed Essebssi (BCE), à l’avant-dernière place, avec 8 sorties seulement à l’étranger selon ces chiffres. Selon le budget de la présidence de la république pour l’exercice 2017, il n’est prévu qu’un montant de 400 mille DT pour les missions du chef de l’Etat. On ne sait pas si cette somme inclue les frais de location de l’avion officiel le BBJ et qui seraient alors nettement plus importants pour les 8 missions à l’étranger. Il faudrait alors y ajouter les 3,1 MDT qui seront affectés aux «frais de représentation et de voyage ». Par contre, ce sont 1,9 MDT qui seront dépensés pour les réceptions et 1 MDT pour la nourriture.

Le plus grand voyageurs parmi les chefs d’Etat africains est sans conteste le Tchadien Idriss Deby Intno, avec 37 visites officielles à l’étranger en 2016, suivi du Sud-Africain Jacob Zuma avec 30 déplacements et le Rwandais Paul Kagamé avec 28 voyages à l’étranger.

«Restent évidemment les casaniers. Certains, comme le Burundais Pierre Nkurunziza ou le Congolais Joseph Kabila, préfèrent sans doute ne pas trop s’éloigner d’un pays ou d’une capitale qu’ils surveillent comme le lait sur le feu. D’autres, comme John Dramani Mahama, ont préféré conserver du temps à faire campagne sur le sol national dans l’espoir de leur réélection », dit encore Jeune Afrique.

par -

Pendant que la planète terre se débat dans ses problèmes chroniques (crise économique, famine, catastrophes naturelles, réchauffement climatique, guerres…), Elon Musk, le milliardaire d’origine sud-africaine, à la tête de la société SpaceX Elon Musk, regarde en direction du ciel, ou plus précisément vers la planète Mars. Il songe très sérieusement à y envoyer un vaisseau spatial interplanétaire, d’ici la fin du XXIe siècle, comme un voyage tout à fait classique, ou presque, agrémenté par un restaurant et des jeux pour passer le temps, qui va être long, très long.

Elon Musk a présenté son projet, pas si farfelu que ça, à Guadalajara, au Mexique. Il précise tout de suite que le tarif du ticket ne devrait pas être colossal. “La clé est de faire quelque chose d’abordable pour le plus grand nombre” a-t-il précisé. Mais enfin quand il dit cela il ne parle pas non plus d’un voyage sur Mars pour les plus démunis, un milliardaire n’a pas les mêmes proportions dans sa tête que le commun des mortels. D’abord il indique que “les premiers vols seront assez onéreux. Mais il est de faire baisser les coûts à moins de 200 000 dollars, peut être autour de 100 000 dollars au bout d’un certain temps, tout dépend de la masse que le passager prendra avec lui »…

Le businessman envisage de coloniser Mars, d’y installer une vraie “ville”, une usine et d’y produire même du carburant pour permettre au vaisseau spatial de revenir sur terre. A signaler que la distance entre la terre et la planète rouge est de 225 millions de kilomètres. Le 1er septembre 2016, une fusée de SpaceX avait pris feu sur son pas de tir en Floride. Elon Musk a donc du boulot, avant d’inscrire son nom en lettres d’or dans les anales de l’histoire…

par -

Le ministère du Transport a annoncé que 5962 voyages réguliers et 2908 voyages supplémentaires ont été programmés à l’occasion de l’Aïd Al Idha, soit en hausse de 49% à 2015.

D’un autre côté, les propriétaires des véhicules de louage ont été autorisés à assurer le transport des citoyens dans toutes les régions du pays entre le 9 et le 19 septembre 2016 avec le respect du règlement des stations concernées.

De son côté, la société nationale des chemins de fer tunisiens a annoncé que 980 voyages ont été programmés.

par -
Le Conseil ministériel a finalement donné son accord pour l'acquisition de 96 bus d'occasion. Le constituant Jalel Bouzid

Le directeur de la communication à la SNCFT, Hassène Miaadi, a annoncé lors de son passage ce mardi 31 mai 2016 sur Shems Fm, la programmation de plusieurs voyages par bus pour relier la station de Borj Cedria à la ligne de train de la banlieue sud et la station de métro 1 à Ben Arous. Cette nouvelle programmation intervient suite à la grève des conducteurs de train.

Il a par ailleurs ajouté que plusieurs trains seront ajoutés aux lignes de la banlieue et cela comme première solution à l’absence de transport.

Il est à signaler que la SNCFT va connaître une nouvelle fois une grève des conducteurs qui entrainera la suppression de certains trains, quel que soit le réseau SNCFT (trains des grandes lignes, trains banlieue-sud, trains de marchandises), et ce, à partir de mardi 31 mai à minuit.

par -

Dans une déclaration accordée, ce lundi 25 janvier 2016,  à Africanmanager, l’expert économique Mourad Hattab a indiqué que « d’après de récentes études menées par des experts économique en Tunisie, le secteur du tourisme souffre de plusieurs problèmes et la contribution du secteur touristique au PIB dépasse les 20% et pas 12%, car il est en forte liaison avec de nombreux secteurs comme  ceux du transport et de l’agriculture ».

Il a, en outre, affirmé que les annulations des voyages vers la Tunisie auront, sans doute, des  impact très négatifs, essentiellement d’ordre social.

On rappelle dans ce contexte que la compagnie britannique “Thomson Airways” a récemment annoncé dans un communiqué qu’elle a décidé d’annuler tous ses voyages vers la Tunisie jusqu’au 31 octobre prochain.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Il est impératif que les gouvernements africains adoptent des stratégies cohérentes et des plans de développement nationaux qui répondent aux défis de la croissance,...

SPORT

L’équipe nationale des Comores a décroché son billet pour la phase de groupes des qualifications pour la CAN-2019 de football après son match nul...