Tags Posts tagged with "Yamina Zoghlami"

Yamina Zoghlami

par -

Réunie, jeudi après-midi, la commission chargée du tri des candidatures à l’Instance Vérité et Dignité (IVD) a décidé de ne pas pourvoir les postes vacants dans la composition de l’instance (six postes vacants)
Dépitée par la décision, Yamina Zoghlami (mouvement Ennahdha), membre de la commission, a affirmé que l’Assemblée des représentants du peuple s’est de nouveau déchargée de ses responsabilités dans la consolidation du processus de justice transitionnelle, vendant mal l’image de la Tunisie à l’étranger ».
Et Zoghlami d’ajouter qu’il est « inacceptable de ne pas pourvoir les postes vacants au sein de l’IVD et de repousser cette question à l’examen du rapport moral et financier qui sera présenté en plénière prévue la semaine prochaine ».
 » Il aurait été plus opportun d’ouvrir la candidature simultanément à l’examen du rapport financier et moral de l’instance qui sera présenté à la mi-novembre prochain », a-t-elle préconisé, déplorant un penchant à convertir la commission du tri des candidatures en un organe contrôle des activités de l’IVD.
Pour sa part, le membre de la commission Abdelaziz Kotti (Nidaa Tounes) a justifié la décision de la commission par le fait qu’ il n’était pas possible de pourvoir les postes vacants sans bien cerner la situation au sein de l’instance, notamment au vu des démissions et révocations ainsi que la cascade de procès intentés contre elle auprès du tribunal Administratif.
L’instance Vérité et Dignité était en proie à une vague de démissions sur fond de crise enclenchée entre la présidente Sihem Ben Cedrine et certains membres de l’instance mécontents et lésés.

par -

Des députés ont présenté une proposition selon laquelle le congé de maternité sera prolongé à 4 mois payés, plus deux mois à demi-salaire. La député Yamina Zoghlami a précisé que cette proposition vient non seulement conforter les droits de la femme mais aussi, instaurer plus de justice entre l’homme et la femme.

 

par -
L’adoption d’une loi relative à la justice transitionnelle est une nécessité. Tel est le constat de Yamina Zoghlami

L’adoption d’une loi relative à la justice transitionnelle est une nécessité. Tel est le constat de Yamina Zoghlami, présidente de la Commission des martyrs et blessés de la Révolution rappelant que Mustapha Ben Jaafer, président de l’ANC avait confirmé l’existence d’un consensus national concernant la justice transitionnelle,

par -
D’après Yamina Zoghlami

D’après Yamina Zoghlami, président de la commission des martyrs, des blessés de révolution et des bénéficiaires de l’amnistie générale, le nombre des gens recrutés à la fonction publique sous cette bannière n’a pas dépassé 9 milles personnes.

Lors d’un point de presse tenu récemment, elle a précisé que 2678 blessés de révolution ont été recrutés dont 1053 personnes originaires de Kasserine, suivis par la région de Gafsa, Tunis et puis Sidi Bouzid.

Sur un autre plan, elle a noté que le nombre des familles des martyrs s’élève à 319.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT