Tags Posts tagged with "Zakaria Hamad"

Zakaria Hamad

par -
0

Au cours d’un entretien tenu, vendredi à la Kasbah, avec le Chef du gouvernement, Habib Essid, le ministre de l’Industrie, Zakaria Hamad a mis en lumière les résultats de la participation de la Tunisie au 62ème salon international des industries alimentaires organisé, du 26 au 28 juin 2016 à New York,
Près de 35 entreprises tunisiennes exportatrices, dont 17% spécialisées dans l’exportation de l’huile d’olive, ont particpé à cette manifestation, précise un communiqué de la pérsidence du gouvernement publié, vendredi. Au cours de l’entretien, le chef du gouvernement a appelé à renforcer les exportations tunisiennes d’huile d’olive vers le marché américain, précise la meme source.
Et d’ajouter que la rencontre a permis d’évoquer la situation de l’investissement en Tunisie surtout dans le secteur de l’industrie qui a vu sa part augmenter de 23% au début de l’année 2016, par rapport à la même période de l’année dernière notamment dans le secteur des composants automobiles.
Cette rencontre a été également une occasion de présenter les projets du département de l’industrie en ce qui concerne la modernisation de l’infrastructure industrielle dans les régions intérieures. Le ministre a, dans ce cadre, affirmé que le rythme d’aménagement des zones industrielles s’est accéléré pour s’établir, en 2016, à 385 ha et atteindra au cours de l’année 2017, 520 ha. Cette croissance ne manquera pas de renforcer le marché d’emploi en intégrant plus de diplômés de l’enseignement supérieur et de demandeurs d’emplois, a indiqué le ministre.

par -
0

Le  ministre de l’Industrie Zakaria Hamad a annoncé lors d’une plénière ce mardi 31 mai 2016 à l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP) qu’une feuille de route visant le suivi de la situation financière de la société tunisienne des industries de pneumatiques, STIP a été élaborée par le ministère.

Il a  par ailleurs indiqué qu’une opération de contrôle intensive sera prochainement menée dans la société afin d’améliorer le climat social et la production et y instaurer la bonne gouvernance.

« Nous allons également essayé de trouver des solutions aux dettes de la société qui ne cessent d’augmenter », a ajouté le ministre.

par -
0
Les ouvriers et employés de la filiale de la société Tunisienne des industries de pneumatiques (STIP ) à Menzel Bourguiba ont organisé

Le ministre de l’Industrie, Zakaria Hamad a indiqué ce mardi 31 mai 2016, lors d’une plénière à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) que la société tunisienne des industries de pneumatiques, STIP est dans une situation financière difficile mais pas catastrophique.

Zakaria Hamad a expliqué que cette société souffre de plusieurs difficultés principalement au niveau de l’adoption d’une politique commerciale pertinente, le manque de financements, la baisse de production et l’augmentation de la taxe à l’importation. Ajoutons à cela le problème du marché parallèle.

« Il n’y aura pas d’augmentation des prix de vente du ciment ».

C’est en ces termes que le ministre de l’Industrie de l’énergie et des mines, Zakaria Hamad, a démenti, vendredi 13 mai 2016 sur les ondes de Mosaïque Fm, les rumeurs qui circulent quant à une possible augmentation des prix de vente du ciment « en raison du manque du charbon du pétrole », élément essentiel nécessaire pour la fabrication du ciment.

par -
0

Dans le cadre de la promotion de la Tunisie comme destination pour l’ industrie  automobile allemande, une journée d’information a été tenue le mercredi 11 mai 2016 au siège la Chambre d`industrie et de commerce à Munich dans la région bavaroise.

Cette manifestation a été organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Munich et de la Haute Bavière (IHK), FIPA Tunisie et sa Représentation à Cologne, l’ Union Tunisienne de l`Industrie, du Commerce et de l`Artisanat (UTICA) ainsi que de la Tunisian Automotive Association (TAA).  Cet événement s’est organisé sous l’égide du ministère de l’économie , de l’infrastructure, des transports et de la technologie de l’État de Bavière ainsi que de l`Ambassade de la République Tunisienne à Berlin.

A cette journée ont pris part, l’Ambassadeur de Tunisie à Berlin Elyes Kasri , Hichem Elloumi le Vice Président de l’UTICA  ,  le Directeur Général de FIPA Khalil Labidi ainsi que de plusieurs représentants des sociétés tunisiennes, fleurons de l’industrie des composants automobiles.

La partie allemande officielle était présentée par Beate Merk  ministre des Affaires européennes et des Relations internationales , M. Thomas Silberhorn, secrétaire d`Etat parlementaire du Ministère fédéral de la coopération économique et du développement et Peter Driessen , président de la chambre de commerce et d’industrie de Munich.

La Journée Tuniso-Bavaroise dédiée au secteur de l’industrie automobile  a offert une bonne occasion pour présenter les atouts de la Tunisie dans le but d’ encourager les investisseurs étrangers à investir et ainsi profiter d’ un climat d’investissement favorable.

Les participants qui étaient environ de 110 personnes ont profité d’ un programme étendu enrichi de plusieurs présentations sur le secteur automobile en Tunisie. Le secteur de l’industrie automobile est considéré comme une branche prioritaire pour la Tunisie et qui connaît une très forte croissance .

En effet il existe en Tunisie environs 267 entreprises qui sont actives dans ce secteur dont  134 entreprises avec participation étrangère. Plusieurs interventions ont été effectuées lors de cet évènement . En effet, le ministre de l’industrie Zakaria Hamad  a présenté brièvement la situation économique de la Tunisie en mettant l’accent sur les atouts qu’offre notre pays pour l’investissement étranger futur.

par -
0

Le ministre de l’industrie Zakaria Hamad a indiqué que le Fonds de promotion de l’huile d’olive conditionnée (FOPRHOC) a contribué à l’augmentation de la part de la Tunisie, en huile d’olive conditionnée, de 500 tonnes, en 2005, à 20 mille tonnes au cours de la saison 2014-2015.
Une étude d’évaluation du rendement de ce fonds, créé depuis 10 ans, pour le conditionnement de l’huile d’olive (2006-2015) sera préparée, a fait savoir le ministre, à l’occasion de la 20ème réunion du conseil tunisien de l’huile d’olive conditionnée (une instance regroupant plusieurs ministères).
Hamad a appelé à mettre en place des scénarios futurs et propositions pour identifier les missions de ce fonds, en attendant les résultats de cette étude qui seront présentés à l’occasion d’une conférence devant se tenir, prochainement, à l’initiative du ministère de l’industrie. La réunion a enregistré la présence de représentants des ministères de l’agriculture, du commerce, des finances et l’office national de l’huile (ONH), ainsi que des professionnels, producteurs, industriels et exportateurs.
Hamad a souligné l’impératif d’élaborer une stratégie  nationale en coopération avec les ministères concernés et les professionnels pour promouvoir la production et développer les exportations du secteur.
Les présents ont suggéré de créer un passage destiné aux exportateurs au port de Radés pour faciliter les procédures de passage et l’exportation de l’huile d’olive conditionnée, outre les efforts à mener pour mieux faire connaître ce produit.

TAP

par -
0

« Les récentes mesures prises en faveur de  la filière laitière ont permis d’absorber une quantité supplémentaire de 25 millions de litres ». C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Industrie, Zakaria Hamad lors d’une réunion organisée conjointement avec son collègue de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche Saad Seddik.

Lors de cette rencontre organisée au siège du ministère de l’industrie et qui a regroupé les pressionnels du secteur , Zakaria Hamad a qualifié ces mesures de positives d’autant qu’elles ont permis de d’atténuer la crise que connaît le secteur depuis quelques temps avec due à l’abondance de l’offre.

Il a indiqué qu’au cours de ces deux premiers mois de 2016, environ 15.4 millions de litres de lait ont été distribués auprès des familles nécessiteuses et  d’environ 340 mille élèves appartenant à 2500 écoles.  De même, le recours au séchage du lait, en tant que mécanisme essentiel de régulation de la filière,  a permis de sécher 8.2 millions de litres, l’équivalent de 2.2 millions de litres par jour.

Dans le même contexte, le ministre a ajouté que les efforts se poursuivent pour mieux distribuer les quantités de lait entre les différents centres de collecte pour qu’ils s’engagent à sécher une quantité de 2.5 millions de litres par jour. Il a déjà saisi cette occasion pour annoncer le versement des primes accordées aux industriels au titre de l’année 2014 alors que celles  de 2015 seront bientôt approuvées.

Création d’une nouvelle unité de séchage

Dans le même cadre, Zakaria Hamad a annoncé la mise en place d’une nouvelle unité de séchage d’une enveloppe de 8 millions de dinars, située à la région de Zaghouan.

Son  démarrage est prévu début d’avril avec une  capacité de séchage estimée à 65 mille litre par jour, a  précisé le ministre tout en affirmant que l’objectif escompté à travers cette création est de sécher une quantité supplémentaire de lait de l’ordre de 9 millions de litres de lait.

D’après Hamad, cette démarche est stratégique étant donné que la Tunisie continue d’enregistrer un stock record en approvisionnement de lait avec 58 millions de litres et qui devrait atteindre 68 millions au cours de la prochaine période.

Le ministre s’est, par ailleurs, dit optimiste quant à la capacité des acteurs intervenants à maîtriser la situation.

Un avis  partagé par son collègue Saad Sedik qui  a confirmé l’engagement du gouvernement à mieux se préparer à la prochaine étape qui coïncidera avec la saison de la haute lactation.

Appel à libération de l’exportation

De leurs côté,   les professionnels ont appelé à la nécessité  de libérer totalement l’exportation  de lait et ses dérivés afin de ne pas compromettre la chaîne de production et de stockage de lait.

« Dans pareille situation marquée par une progression sensible de la production de lait, les opportunités à l’export sont favorables surtout que la demande ne manque pas du côté de nos voisins, essentiellement la Libye », a estimé Habib Jdidi, président de la chambre nationale des fabricants de lait et dérivés dans une déclaration à Africanmanager.

Pour ce faire,  il a appelé les autorités en place à instituer une subvention au profit du secteur de lait écrémé destiné à l’export comme c’est le cas pour le  lait demi-écrémé.

L’appel des professionnels vient au  moment où le gouvernement a décidé d’instituer une prime forfaitaire pour le séchage, dont l’étude a été confiée à une commission composée des ministères de l’Agriculture, de l’Industrie et du Commerce et du  Groupement interprofessionnel des viandes rouges et de lait.

par -
0
Le ministre de l’Industrie

Le ministre de l’Industrie a annoncé ce mercredi 30 mars la création d’une nouvelle unité de séchage de lait.

D’une valeur de 8 millions de dinars, l’entrée en exploitation de cette nouvelle unité, située à la région de Zaghouan,  est prévue pour début avril prochain.

En marge d’une rencontre organisée ce mercredi au siège de son département à l’occasion de l’évaluation des mesures prises en faveur de la filière de lait, le ministre a précisé que l’objectif escompté à travers cette création est de sécher une quantité supplémentaire de lait estimée à 9 millions de litres.

Faut-il rappeler que la reprise de l’activité de l’unité de Mornaguia a permis de sécher 8.2 millions de litres contre 9 millions de litres fixés.

par -
0

Le ministre de l’Industrie, Zakaria Hamad a affirmé dans une déclaration rapportée par Express Fm que son département apportera son appui aux fabricants et transformateurs de plastiques pour qu’ils puissent surmonter les éventuelles difficultés de l’interdiction des sacs en plastique.

Pour rappel, le ministère de l’Environnement et de Développement durable a accordé un délai d’une année aux opérateurs du plastique avant la mise en œuvre du projet de loi relatif à l’interdiction de l’importation, de la distribution et de la fabrication des sacs en plastiques non biodégradables.

L’objectif est de protéger la diversité biologique et limiter la pollution.

par -
0

A l’issue du dernier remaniement, et même si cela n’a pas été clairement dit, le ministère de l’industrie, des mines et de l’énergie a été scindé en deux, entre industrie qui devient un ministère à part et le département des mines et de l’énergie qui devient un ministre à part. Nous avons pu le confirmer de manière officielle, le ministre Zakaria Hamad garde en effet sa place dans le gouvernement Essid, c’est lui-même qui l’a confirmé à Africanmanager. Hamad est désormais donc ministre de l’industrie. Mongi Marzouk fera ministère à part avec l’énergie et les mines.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

SPORT

0
Le Club Africain a publié sur sa page officielle facebook les derniers transferts effectués dans le mercato d'hiver 2016-2017. Les nouvelles recrues: Oussama Darragi (29...