Tunisie : Le personnel d’Ennakl refuse la privatisation.

Tunisie : Le personnel d’Ennakl refuse la privatisation.

par -
0 0
Suite aux informations

Suite aux informations, non encore officiellement concernées, de la très prochaine nomination d’un administrateur représentant l’Etat, ancien gouverneur, à la tête de leurs entreprises pour préparer sa prochaine privatisation, les employés syndiqués UGTT du concessionnaire de Volkswagen en Tunisie, lancent un cri d’alerte.

Dans un communiqué dont nous avons reçu copie, le syndicat d’Ennakl crie haut et fort leur colère contre la décision de privatisation. «Pour ne pas tomber dans le scénario de 2006 et éviter les exclusions et les plans sociaux, nous, employés et cadres d’Ennakl, refusons vigoureusement toute tentative de privatisation du groupe, de quelque façon que ce soit. Le groupe Ennakl, avec les réussites réalisées comme en témoignent ses états financiers, doit rester en dehors des mains des chasseurs d’occasions » et doit donc rester entreprise publique.

Notons que le nom d’Ennakl, concessionnaire unique de toutes les marques de l’allemand Volkswagen, a était inclus par le ministère des finances sur la liste des entreprises confisquées à vendre. On ne comprend pas, de notre côté, pourquoi l’Etat tunisien qui est surtout à la recherche de devises, n’a pas adopté la procédure de l’appel d’offre international. Cela pourrait, en plus, ouvrir la voie à d’autres investissements étrangers dans le secteur ?

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire