AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réel13 nouvelles entreprises obtiennent le statut d'Opérateur économique agréé

13 nouvelles entreprises obtiennent le statut d’Opérateur économique agréé

La Douane tunisienne a attribué, vendredi, le statut d’opérateur économique agréé (OEA) à 13 nouvelles entreprises tunisiennes qui bénéficieront désormais d’un traitement particulier au niveau des procédures ainsi qu’au mode de contrôle, lors de la réalisation de leurs activités de commerce extérieur, ce qui porte le nombre total d’entreprises tunisiennes ayant obtenu le statut d’OEA à 135.

Pour y accéder, ces entreprises ont justifié la régularité de leur situation douanière, ainsi que celle vis- à -vis de l’administration fiscale et envers les caisses sociales, outre la solvabilité de leur situation financière et leur respect des normes de sécurité et de sûreté, a indiqué Kaïs Ben Zaied, chef de l’unité de l’opérateur économique agréé.

Il a indiqué que plusieurs avantages seront accordés à ces entreprises, dont l’enlèvement direct des marchandises, l’accomplissement, en amont, des formalités de dédouanement des marchandises, l’allègement du contrôle physique ainsi que du contrôle permanent des sociétés, la désignation d’un interlocuteur unique…

Ces avantages sont à même de soutenir la compétitivité de l’entreprise ayant le statut d’OEA, à travers la réduction de ses coûts directs et indirects, ainsi que des délais de dédouanement et la promotion de ses exportations, a souligné Ben Zaied.

Et d’ajouter que le statut d’OEA permet à la douane d’avoir un contrôle et un ciblage plus efficace axés sur les risques réels. Il s’agit également de lui permettre de maximiser l’efficacité de son travail douanier par le redéploiement des effectifs et de promouvoir le développement d’une relation de confiance avec les entreprises et les autres administrations publiques.

En 2021, les échanges commerciaux des 122 entreprises ayant le statut d’OEA ont atteint 18,177 millions de dinars (MD), soit 8,62% du total des échanges.

A l’avenir, la Douane tunisienne compte renforcer son partenariat avec les secteurs privé et public à travers la conclusion de conventions bilatérales avec les différents départements gouvernementaux pour faire bénéficier les OEA d’autres avantages, et dématérialiser les procédures d’octroi et de suivi des OEA.

Pour sa part, Abdelhakim Abidi, directeur de l’Ecole nationale des douanes a indiqué que les résultats de la conférence ont été axés sur la simplification des procédures lors des opérations d’exportation, la digitalisation, en plus de la mise en place d’un programme de formation et de sensibilisation destiné aux entreprises pour présenter les nouveaux services de la douane et l’examen des problèmes quotidiens auxquels fait face ces entreprises.

A cet égard, une convention a été signée entre la Chambre nationale des femmes cheffes d’entreprises (CNFCE) représentée par sa présidente Leila Belkhiria et la douane tunisienne en vertu de laquelle les femmes cheffes d’entreprises bénéficieront de ce programme de formation.

L’objectif est de faciliter l’opération d’exportation, en fournissant aux cheffes d’entreprises l’information sur les différents services offerts par la douane, la numérisation des procédures, a souligné Belkhiria.

La Conférence est organisée dans le cadre du Programme Insadder, l’instrument européen d’appui à l’exportation, financé par l’UE à hauteur 23 MD, et mis en œuvre par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

Destiné à une centaine d’entreprises, ce programme vise à promouvoir le potentiel des entreprises locales en matière d’exportation, en l’aidant à pénétrer les marchés internationaux et à y être concurrentielles.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,020SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -