Tunis : La Tunisie diversifie ses sources d’armements ailleurs qu’aux USA

Tunis : La Tunisie diversifie ses sources d’armements ailleurs qu’aux USA

par -

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le gouvernement tunisien s’attache a consolider  sa coopération militaire avec de nombreux pays comme la France, la Russie et les Etats-Unis, et ce à travers l’échange de formateurs, d’officiers et l’acquisition des équipements bien sophistiqués.

Lors de sa récente rencontre avec le ministre Farhat Horchani, le ministre français de la Défense,  Jean-Yves Le Drian a annoncé que son pays a promis d’accorder un prêt de 20 millions d’euros à l’armée nationale tunisienne. Cette initiative , d’après le ministre, a pour objectif de fournir les équipements nécessaires  aux forces armées tunisiennes afin de lutter contre le terrorisme et de consolider les domaines de coopération entre les deux pays.

Le ministre de la Défense français a dans ce contexte affirmé que « La sécurité de la Tunisie est en forte liaison avec celle de la France. Nos destins sont liés et l’effort s’articulera autour de  deux principales priorités, les forces spéciales et le renforcement du renseignement  dans la lutte contre-terrorisme.

Pour sa part, le ministre de la Défense Nationale  Farhat Horchani a affirmé que la coopération entre la Tunisie et la France reste toujours solide et variée. Il a, sur un autre volet,  ajouté  que la Tunisie a franchi des pas importants au niveau de la formation d’une nouvelle catégorie de militaires capables de combattre le terrorisme qui, en plus d’une formation d’appoint, nécessite des équipements spéciaux.

Il a, en outre,  passé en revue, la tenue de la commission militaire mixte tuniso-française à la fin du mois d’octobre 2015, afin d’examiner nombre de questions portant, notamment, sur la formation, les renseignements et la possibilité de créer un deuxième groupe de forces spéciales.

Le ministre de la Défense  tunisien avait également rencontré, mardi 6 octobre, l’ambassadeur de Russie en Tunisie Sergey Nikolaev. Cette rencontre avait pour objectif  de renforcer  la coopération entre la Tunisie et la Russie et ce à travers l’acquisition des équipements militaires russes, des hélicoptères notamment.

On rappelle dans le même contexte que le département de la Défense  américain avait  approuvé, en 2014, une vente d’équipements militaires à la Tunisie pour un coût estimé à700 millions de dollars US. il s’agit de la livraison de 12 hélicoptères Black Hawk UH-60, de type standard mais avec des équipements personnalisés, 30 moteurs d’hélicoptères T700-GE-701D. Il a en outre fait des commandes auprès de fabricants d’équipements militaires US  pour la fourniture de véhicules blindés, de transports de troupes…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire