AccueilActualités5000 migrants tunisiens disparus en Italie depuis 2011

5000 migrants tunisiens disparus en Italie depuis 2011

Le nombre des Tunisiens disparus en Italie suite à des opérations de migration irrégulière s’est élevé de 2011 à fin octobre 2021 à environ 5000 personnes, a déclaré, le président de l’association « La terre pour tous », Imed Soltani.

- Publicité-

S’exprimant lors d’une conférence de presse des familles des disparus tenue, jeudi, au siège du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), Soltani a ajouté que le gouvernement tunisien ne dispose pas du nombre exact de Tunisiens disparus en Italie à la suite d’une migration irrégulière et que les chiffres disponibles remontent aux années 2011, 2012 et 2013 et ne font état que de 500 personnes disparues.

Il a souligné que le sort des disparus en particulier, à Lampedusa, demeure inconnu se déclarant surpris de la poursuite de la marginalisation de ce dossier par les gouvernements successifs en Tunisie.

Il a tenu le président de la République pour responsable de la non ouverture de ce dossier « urgent », et de ne pas avoir développé une vision claire pour résoudre ses différents problèmes.

Pour sa part, la responsable de l’Association « Le destin des jeunes de la Méditerranée », Mounira Chagra, a indiqué que les dernières statistiques du ministère italien de l’Intérieur indiquent que le nombre de Tunisiens qui sont entrés sur le territoire italien depuis début octobre 2021 et jusqu’au 20 novembre courant s’élève à environ 15 mille personnes dont 2073 mineurs et 170 femmes.

Elle a appelé le président de la République à créer un comité au sein du ministère des Affaires étrangères chargé de la recherche des Tunisiens disparus ainsi qu’une cellule d’écoute des mères des disparus.

1 COMMENTAIRE

  1. c’est l’œuvre de la révolution du jasmin de 2011 qu’on a au moins 5000 disparus dans leur émigration clandestine en Italie au moins au temps de feu Bourguiba et feu Ben Ali l’émigration clandestine par voie maritime est presque inexistante pire encore la Tunisie est devenue depuis de 2013 une plate forme de départ d’émigration clandestine des subsahariens certains du centre et de l’extrême sud de l’Afrique grâce aux réseaux libyens et algériens qui ont constitué des réseaux avec des trafiquants tunisiens .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,847SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles