Face à la surpopulation carcérale, quelque 7265 lits supplémentaires sont envisagés d’ici...

Face à la surpopulation carcérale, quelque 7265 lits supplémentaires sont envisagés d’ici 2020, d’après Jeribi

par -

Le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi a fait état, lundi, d’une ” surpopulation carcérale énorme ” dans les prisons tunisiennes “.
” Les établissements pénitentiaires tunisiens souffrent d’une surpopulation carcérale énorme “, a-t-il regretté lors de son audition par la Commission parlementaire de la Sécurité et de la Défense.
” Malgré les efforts déployés par le département de la Justice, les prisons tunisiennes sont encore loin des standards internationaux (4m2 par prisonnier). En Tunisie, on compte moins de 2m2 par prisonnier.
Selon le ministre de la justice, le nombre des prisonniers dépasse la capacité d’accueil de 10,6% dans la prison de Mornaguia, de 4,5% à Borj El Amri, de 66% à Mornag, de 82% à la Rabta, de 33% à Borj Erroumi, de 47% à Bizerte, de 50% à Béja, de 43% au Kef et de 42% à Jendouba.
La surpopulation carcérale est à son comble dans certaines prisons, s’est-il alarmé. Elle a atteint 217% dans la prison de Kairouan, 216% à Houareb et 192% à Monastir.
D’après Ghazi Jeribi, l’endommagement de certaines prisons pendant la révolution de 2011 est à l’origine de la surpopulation carcérale. Le département de la Justice est en train de restaurer les prisons vandalisées et d’accroitre la capacité d’accueil de certaines autres, a-t-il précisé. ” Nous avons envisagé 7265 lits supplémentaires dans les différentes prisons, d’ici 2020 “, a-t-il ajouté.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire