Une rampe de lancement vers l’emploi pour les diplômés des ISET

Une rampe de lancement vers l’emploi pour les diplômés des ISET

par -

Un accord de partenariat portant lancement d’un projet visant à améliorer l’employabilité des diplômés issus des Instituts supérieurs des Etudes Technologiques (ISETs) a été signé, lundi 13 mars 2017, à Tunis, entre la Directrice Générale de la Fondation Education pour l’Emploi (EFE), Lamia Chaffai, le Directeur Général de la Direction des Etudes Technologiques (DGET), Ali Gharsallah et le Président de la Fédération nationale des technologies de l’information et de la communication (TIC), Kais Sellami.
“Intitulé “Building Linkages for Youth: Connecting Higher Education to private sector for Employabilitiy of Tunisian Youth”, ce projet entend réduire le chômage des jeunes diplômés des ISETs en adaptant les programmes enseignés dans ces instituts aux besoins réels du secteur privé dans le domaine des TIC”, a indiqué, à cette occasion, la DG de la Fondation EFE, Lamia Chaffai.

“Financé par l’Open society Foundations, ce projet s’inscrit dans un processus de partenariat public-privé (PPP) dont l’objectif est d’améliorer finalement la compétitivité des étudiants sur le marché du travail et augmenter leurs chances de trouver un emploi”, a-t-elle encore ajouté.
Le Directeur Général de la DGET relevant du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Ali Gharsallah, a souligné que ce projet a l’avantage de cibler près de 5986 jeunes diplômés parmi 29971 étudiants répartis sur 25 ISETs couvrant l’ensemble des gouvernorats de la République, formulant le souhait de voir cette initiative se généraliser à toutes les écoles d’ingénieurs et à d’autres domaines.

De son côté, le Président de Fédération Nationale des TIC relevant de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), Kais Sellami, a fait savoir que ce projet intègre trois composantes qui consistent en la réalisation d’une étude visant à identifier les besoins des entreprises TIC d’une part et pour d’autre part évaluer les formations dispensées dans les ISETs, et ce, afin de mieux analyser l’inadéquation entre les deux.
“Il s’agit, également, de mettre en place un comité mixte (Entreprises- ISETs) afin de capitaliser les résultats de l’étude et de proposer de nouveaux cursus techniques et sofskills répondant aux exigences des marchés de l’emploi”, a-t-il dit. Pour ce qui est de la troisième composante, a-t-il ajouté, elle concerne essentiellement la formation d’un groupe d’étudiants des ISETs sur les nouveaux cursus développés et leur insertion dans les entreprises partenaires, précisant que l’objectif final de ce projet est de combler le gap entre le profil des ingénieurs et des techniciens et les besoins réels des entreprises nationales et internationales.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Slim Khalbous, a, dans ce contexte, souligné que son département œuvre actuellement à mettre en place d’ici l’année prochaine des centres de carrières au sein de toutes les universités afin de combler ce gap et accompagner les étudiants tout au long de leur cursus universitaire.
Il a, par ailleurs, souligné qu’un accord de partenariat sera conclu prochainement entre la Tunisie et la France afin de rapprocher le réseau des ISETs et les Universités françaises de Technologie (UT). L’objectif est de transférer les savoir-faire et de remettre à niveau les ISETs.

TAP

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire