AccueilLa UNEAffaire des déchets italiens: “la Campanie” exige le retour des déchets au...

Affaire des déchets italiens: “la Campanie” exige le retour des déchets au pays d’origine!

Les autorités locales de la province italienne de Campanie viennent de prendre une décision obligeant la société « SRA » qui a exporté des déchets ménagers vers la Tunisie à récupérer ses conteneurs, dans un délai de 90 jours, à compter du 9 décembre 2020, conformément aux dispositions de la convention internationale de Bâle sur le Contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination.

- Publicité-

Mercredi, le ministère tunisien des Affaires locales et de l’environnement a confirmé, dans un communiqué cette décision, relevant que les autorités italiennes ont fait état de leur détermination à prendre toutes les mesures nécessaires et à réexpédier les conteneurs de déchets au pays d’origine, au cas où la société, qui les a exportés en Tunisie, refuserait de mettre en application la décision des autorités locales de Campanie.

Il a affirmé qu’il assure le suivi de cette affaire en collaboration avec les services de la présidence du gouvernement, le ministère des affaires étrangères, de l’immigration et des Tunisiens à l’étranger l’ambassade de Tunisie à Rome.

Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) avait appelé, la semaine dernière, les autorités tunisiennes à tirer profit de la décision prise par la province de Campanie en Italie et à faire pression sur l’Italie pour réexpédier les déchets importés dans les plus brefs délais.

La province de Campanie a appelé l’entreprise italienne exportatrice de déchets SRA à récupérer les déchets de la Tunisie dans un délai de trois mois (avant le 9 mars 2021), estimant que ceci prouve que l’Italie reconnaît la responsabilité de ladite entreprise dans cette affaire, qui constitue une violation des conventions internationales.

La société précitée a déposé une plainte auprès du Tribunal administratif de Naples contre la province de Campanie afin de faire suspendre la décision de cette dernière.Mais, le Tribunal a statué le 9 février 2021, qu’il n’est pas spécialisé dans des affaires pareilles. Donc la décision de la province de Campanie reste en vigueur « , indique la même source.

Le Forum a appelé, en outre, les autorités tunisiennes concernées à informer l’opinion publique de toutes nouveautés dans cette affaire et des décisions qui seront prises pour réexpédier les déchets avant le 9 mars courant.Le scandale des déchets importés d’Italie, révélé en novembre 2020, a déclenché une grande polémique en Tunisie, provoquant le limogeage du ministre des affaires locales et de l’environnement.

Ce dernier a été arrêté, en décembre dernier, avec nombre de cadres du ministère et de l’Agence nationale de gestion des déchets (ANGED), sachant que la Justice n’a pas encore statué sur ce dossier.

Quelque 212 conteneurs de déchets italiens demeurent toujours au Port de Sousse outre les 70 conteneurs, se trouvant au siège de la société importatrice dans la même ville, et ce depuis leur entrée en Tunisie, durant l’été 2020.

A noter que la Tunisie est signataire de plusieurs conventions internationales concernant les déchets. Il s’agit surtout de la convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontaliers des déchets dangereux et de leur élimination adoptée   depuis le 22 mars 1989 et la convention de Bamako sur l’interdiction d’importer en Afrique des déchets dangereux et sur le contrôle des mouvements transfrontaliers et la gestion des déchets dangereux produits en Afrique. Elle est aussi signataire des codes des déchets européens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,560SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles