Algérie : La campagne présidentielle commence sur la pointe des pieds

Algérie : La campagne présidentielle commence sur la pointe des pieds

par -

La campagne électorale pour la présidentielle en Algérie a débuté dimanche de manière discrète, sept mois après la démission d’Abdelaziz Bouteflika, alors que le déroulement et l’issue de ce scrutin sont incertains en raison de son rejet par le mouvement de contestation.

La campagne, qui se terminera le 8 décembre à minuit, trois jours avant le scrutin, “s’annonce très difficile”, a averti un universitaire cité par l’AFP. “J’espère qu’il n’y aura pas de violence et que la contestation demeurera pacifique”.

En ce premier jour, aucun candidat n’a organisé de meeting à Alger ou dans une des grandes villes du nord, où le refus du scrutin est clamé chaque semaine.

Le général Ahmed Gaïd Salah, homme fort du pays depuis la démission de M. Bouteflika, et le haut commandement militaire refusent tout autre scénario de sortie de crise qu’une élection présidentielle et rejettent la mise en place d’institutions de transition comme réclamé par les manifestants.

Samedi soir, le haut commandement a lancé un appel aux Algériens pour les “exhorter” à “participer activement aux côtés des forces” de sécurité afin d'”assurer la réussite de ce rendez-vous crucial pour l’avenir du pays”.

Le communiqué de l’armée précise que les dispositions ont été prises afin de “permettre au peuple algérien de participer massivement à la campagne électorale et au prochain scrutin présidentiel en toute liberté et transparence.”

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire