AccueilActualitésARP: Vive tension après l'agression contre Abir Moussi dans l'hémicycle

ARP: Vive tension après l’agression contre Abir Moussi dans l’hémicycle

Les travaux de l’examen du projet de loi portant sur la réglementation du travail domestique n 118 pour l’année 2020 ont repris mercredi après-midi dans un climat de tension au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Cette tension intervient suite à la protestation des membres du parti Destourien libre qui revendiquent la non adoption du projet de loi n 05 pour l’année 2020 relatif à la convention entre le gouvernement tunisien et le fonds Qatar pour le développement portant sur l’ouverture d’un bureau du fonds en Tunisie.

- Publicité-

La plénière tenue en présence de la ministre de la femme de la famille et des séniors Imen Zahouani Houimel a été émaillée par une agression perpétrée par le député Sahbi Smara contre  Abir Moussi. L’attaque a été enregistrée lors d’une transmission en direct. Suite à cet agression, la première vice-présidente de l’ARP Samira Chaouachi a décidé de lever la séance. Houimel a condamné lors de son intervention cette violence au sein de l’ARP, affirmant que le devoir national impose la poursuite du vote du projet de loi relatif à l’organisation du travail domestique, entamé depuis mardi.

Le président de l’ARP Rached Ghannouchi a, pour sa part, dénoncé l’acte de violence perpétré par le député Smara contre la députée Abir Moussi, estimant que c’est un acte décevant et affirmant le rejet de toute violence à l’égard de la femme et la femme tunisienne, selon une déclaration de Maher Medhyoub, chargé de communication lors d’un point de presse tenu au siège de l’ARP.

1 COMMENTAIRE

  1. ce n’est ni la première ni la dernière agression d’un député à l’encontre de sa collègue tant que le président de l’ARP ne prend pas des décisions disciplinaires selon le règlement intérieur du parlement contre le député fautif qu’il soit de son propre parti ou celui de ses alliés ou de ses adversaires le manège continue de plus belle dans l’impunité totale ce qui ne fait pas honneur à cette institution ni au pays on n’a pas vu ça pendant l’assemblée constituante ou l’ARP précédente et pourtant son premier vice président est l’islamiste modéré Mr .Mourou qui a bien dirigé les débats dans le respect mutuel des députés .Jusqu’à quand on continue de voir ces violences verbales et physiques ? jamais avant le parlement actuel est devenu une arène de combat fratricide entre ses membres dans l’impunité totale avec un travail et un rendement nul .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,460SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles