Authors Posts by African Manager

African Manager

41779 POSTS 0 COMMENTAIRES

par -
Le Fonds Monétaire Internationale (FMI)

Le Fonds Monétaire Internationale (FMI), est disposé à soutenir les efforts de la Tunisie en matière de lutte contre le chômage et l’identification de programmes urgents pour relancer l’économie, a réaffirmé Christine Lagarde, Directrice générale du Fonds, lors d’une conférence de presse au terme de sa visite en Tunisie.

« Il faut apporter des solutions appropriées aux attentes de la population en termes d’emplois et d’infrastructures pour le développement des régions démunies de l’intérieur d’où est partie la révolution du jasmin ».

« Je suis ici pour vous transmettre trois principaux messages, le premier message c’est que le FMI sera un partenaire pour la Tunisie. Le second c’est de savoir que le FMI version 2012 est tout à fait différent que celui des années 80. Le dernier c’est de vous appeler à instauré la sécurité, la relance économique », a-t-elle dit.

Elle a, en outre rappelé les trois axes d’interventions du FMI en Tunisie, à savoir: l’encadrement et le soutien technique des établissements financiers tunisiens, une surveillance annuelle continue, lévaluation des politiques financière et économique et à la demande de la Tunisie, un soutien financier ponctuel pour lui permettre l’accès aux marchés financiers.

L’environnement d’investissement en Tunisie est bon, mais l’assainissement de l’environnement des affaires et le développement des régions intérieures demeurent une priorité absolue, a affirmé la DG du FMI.

Il importe de souligner que , dans de récentes déclarations, Christine Lagarde a indiqué qu’un point de croissance de moins dans les pays de l’Union européenne se répercute par son double sur la croissance en Tunisie.

N.B. T

par -
Les dettes des palais présidentiels auprès de la STEG et de la SONEDE s’élèvent à 875 mille dinars

Les dettes des palais présidentiels auprès de la STEG et de la SONEDE s’élèvent à 875 mille dinars, a révélé le ministre des Domaines de l’Etat et des affaires foncières, lors d’une réunion consacrée aux dépenses à la charge de l’Etat concernant les factures de l’électricité et de l’eau et les travaux d’entretien des palais présidentiels.

Il a été question aussi de la cession des palais présidentiels .Il a été souligné à cet égard que le palais de Sidi Dhrif fait l’objet de confiscation, étant une propriété du président déchu et non de l’Etat. 

par -
Le tribunal cantonal de Tunis a décidé de renvoyer au 9 février 2012

Le tribunal cantonal de Tunis a décidé de renvoyer au 9 février 2012, le procès de l’agresseur de Zyed Krichène et Hamadi Redissi, à la demande des avocats de la défense, selon des sources judicaires.

Il est à rappeler que le parquet avait émis un mandat de dépôt à l’encontre du prévenu Bilal Chakroun sous l’accusation d’agression commise sur la personne de Hamadi Redissi et l’a débouté de l’accusation de l’agression contre Krichène, la confrontation n’ayant pas eu lieu entre le suspect et le plaignant.

par -
Un individu soupçonné de lien avec les événements de Bir Ali Ben Khalifa a été arrêté à Sidi Bouzid où des opérations de ratissage

Un individu soupçonné de lien avec les événements de Bir Ali Ben Khalifa a été arrêté à Sidi Bouzid où des opérations de ratissage sont en cours pour en appréhender d’autres, rapporte Radio Shems FM.

La brigade de lutte anti-terroriste s’est rendue sur place, la nuit dernière, où elle a interpellé le suspect, âgé de 45 ans,  originaire de la région  et photographe de son état, dont le studio a été perquisitionné ainsi que la maison où il habite. Ce suspect avait  été renvoyé de l’armée dans les rangs de laquelle il travaillait.

De même, une unité de la garde nationale a appréhendé, jeudi matin, un deuxième individu soupçonné d’appartenir au groupe armé.

par -
Des sources sécuritaires haut placées

Des sources sécuritaires haut placées, citées par le site Assaa, ont révélé que le commando impliqué dans l’échange de tirs  avec des éléments de l’armée et des forces de sécurité à  Bir Ali Ben Khalifa  avait l’intention d’attaquer l’ambassade de  Syrie à Tunis.

Un dispositif de sécurité a été déployé autour du siège de la représentation diplomatique syrienne, et l’état d’alerte maximum a été décrété.

par -
Le président de la République provisoire Moncef Marzouki a annulé la visite qu’il se proposait d’effectuer

Le président de la République provisoire Moncef Marzouki a annulé la visite qu’il se proposait d’effectuer, ce jeudi, dans le gouvernorat de Siliana. Une source à la présidence de la République citée par Radio Bledi, a expliqué  que cette décision fait suite aux derniers développements intervenus dans la région de Sfax suite à l’infiltration d’éléments armés.

La source ajoute que le chef de l’Etat devait se réunir, ce matin, avec l’état-major de l’armée et les officiers supérieurs des forces de sécurité.

par -
L’amélioration des échanges  commerciaux aideront à poursuivre les récents développements  positifs intervenus en Tunisie

L’amélioration des échanges  commerciaux aideront à poursuivre les récents développements  positifs intervenus en Tunisie,  a affirmé le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy  au terme d’un entretien avec le chef du Gouvernement tunisien, Hamadi Jebali.

«Nous voulons faire un meilleur usage des instruments commerciaux pour offrir simultanément un meilleur accès au marché pour les produits tunisiens et stimuler l’investissement étranger en Tunisie”, a-t-il  déclaré  dans un communiqué. “Cela ouvrira  la voie à une intégration progressive de l’économie tunisienne dans le marché intérieur de l’UE.”

par -
Gelés par la Suisse en un temps record

Gelés par la Suisse en un temps record, les fonds spoliés par le clan Ben Ali mettront du temps à être restitués aux nouvelles autorités tunisiennes. Selon Enrico Monfrini, dans une interview au journal en ligne swissinfo, l’avocat genevois mandaté par Tunis, le Ministère public de la Confédération n’agit pas assez vite.

En septembre dernier, Enrico Monfrini, avocat au barreau de Genève, a reçu un mandat général et mondial pour défendre les intérêts de la République de Tunisie pour la restitution des fonds spoliés par l’ancien dictateur tunisien et son entourage.

Pour l’heure, l’avocat genevois évalue à près de 300 le nombre de Tunisiens impliqués dans cette affaire. Quant aux fonds litigieux, il estime qu’ils dépassent largement les 60 millions de francs initialement annoncés par Berne.

«Le peuple tunisien s’était réjoui à l’annonce triomphale de la Suisse quand ses banques avaient retrouvé 60 millions de francs appartenant à des membres du clan Ben Ali. Il peine aujourd’hui à comprendre qu’il faille tant de temps pour les restituer », indique l’avocat suisse.

Les autorités suisses et moi-même leur expliquons que le processus judiciaire en cours a pour but d’éviter des dérapages. Il ne faudrait pas que, par souci de célérité, nous nous retrouvions face à des violations des droits fondamentaux et un jugement qui ne soit pas équitable. ET d’ajouter que le «Ministère public de la confédération m’a immédiatement interdit l’accès au dossier » avant de s’indigner que «on est en train de faciliter la défense de grands criminels ».

Répondant ensuite à la question du journaliste genevois Frédéric Burnand de savoir quelles sont les autres places financières concernées, l’avocat Enrico Monfrini a indiqué que «le Canada est un lieu prisé de certains membres de l’entourage de Ben Ali. Nous sommes en train d’accorder nos violons avec les autorités canadiennes pour pouvoir passer à l’action. Nous estimons également que les actifs immobiliers sont considérables en France. Un pays avec lequel nous connaissons le même type de problème qu’en Suisse: un seul juge d’instruction, excellent par ailleurs, qui n’a qu’un seul policier pour mener ses enquêtes».

par -
Au cours d'une rencontre qui a eu lieu entre Karim Harouni

Au cours d’une rencontre qui a eu lieu entre Karim Harouni, ministre du Transport et l’ambassadeur du Danemark à Tunis, Lars Vissing, ce dernier a proposé aux Tunisiens l’aide de la compagnie danoise Maersk pour la réduction des délais d’accostage des navires au port commercial de Radès et pour le développement de ses activités. Le ministre du transport a accepté la proposition.

Une séance de travail sera tenue et regroupera, d’un côté, des représentants du ministère du Transport ainsi que des différents intervenants du secteur, et de l’autre côté, des responsables de la société pour réfléchir sur les mécanismes à mettre en place en vue d’intervenir et apporter l’assistance requise pour la modernisation des services portuaires et faciliter les procédures de dédouanement.

par -
Le quotidien tunisien en langue arabe

Le quotidien tunisien en langue arabe, rapporte cette déclaration du président temporaire tunisien à la Radio Jawhara. Moncef Marzouki y confirme ses relations privilégiés avec l’homme d’affaire (notamment 3S, Global, une TV et autres) Naceur Chakroune que «Le Maghreb» dit «milliardaire». Ce dernier a ainsi, selon les déclarations de Marzouki, mis une voiture à sa disposition la voiture qui a servit à sa campagne présidentielle.

Marzouki a aussi confirmé à la Radio Jawhara, que la fille de N. Chakroune est désormais Conseiller auprès du président de la République temporaire. Et à l’étonnement du journaliste que le président transitoire de la République ait ainsi donné du travail à une fille de milliardaire qui n’en avait pas besoin, Marzouki a répondu que c’est normal.

par -
Selon une information rapportée par «Attounissya»

Selon une information rapportée par «Attounissya», les 217 députés membres de la Constituante, attendent toujours d’être payés. Ces Messieurs dont 11 membres, dit Attounissya, seraient des chômeurs, ne savent toujours pas quand est-ce qu’ils seront payés et ne savent toujours pas quel sera le montant de ce salaire. Dur dur d’être à la Constituante où tout le monde mange à sa faim, loge aux frais de La Constituante etc…

par -
Le journal Adhamir rapporte

Le journal Adhamir rapporte, sur la foi de déclaration de l’avocat Fayçal Jadlaoui, qu’il ya pas moins de 150 hommes d’affaires tunisien qui feraient l’objet d’une mesure de gels de leurs biens financiers dans les banques, sur décision de la BCT. Me Jadalaoui attire l’attention sur le fait que cette décision ne serait pas appuyée sur une décision judiciaire et sur la base de l’existence d’un dossier bien précis. 

par -
Les ouvriers de la société Filtiss

Les ouvriers de la société Filtiss, fondée par Feu Mohamed Ali Darghouth et entrée depuis 2008 en règlement judiciaire, ont manifesté mercredi devant le siège du ministère de l’emploi, pour protester contre l’arrêt de l’activité de cette entreprise dont le siège est Jebel Jeloud au gouvernorat de Ben Arous. Selon Attounissya qui rapporte l’information, les employés qui demandaient de l’aide financière, se seraient faits renvoyés sine-die par le ministère.

par -
Le parti au pouvoir Ennahdha a toujours indiqué qu’il pratique la politique de la main tendue

Le parti au pouvoir Ennahdha a toujours indiqué qu’il pratique la politique de la main tendue. Cela semble pourtant avoir des limites. Le porte-parole du gouvernement a ainsi démenti toute possibilité de remaniement ministériel ou de l’entrée de nouveaux membres, rapporte Achourouk. Le journal a ainsi démenti toute velléité de constitution d’un gouvernement d’unité nationale, en référence à l’entrée dans le gouvernement d’autres courants politiques que ceux de la troïka. 

par -
Dans une déclaration

Dans une déclaration, faite mercredi 1 février au quotidien Assabah, le ministre du tourisme Elyes Fakhfakh, a minimisé le phénomène du courant extrémiste islamiste en Tunisie. «Qu’on soit d’accord. Chaque pays qui sort d’une révolution, connait l’émergence de l’extrême droite et chaque parti qui respecte les lois peut avoir la tendance qu’il veut. Cela est normal » a ainsi di Fakhfakh.Le ministre du tourisme a appelé à une amélioration [encore un mécontent] du rendement de la presse tunisienne pour qu’il soit [tient donc, cela rappelle une déclaration du Cheikh] plus responsable et équilibré dans la couverture des évènements sociaux. Pour la faire plus courte, on dira que le ministre voulait que la presse ne dise pas tout, ou au moins qu’elle le dise sans en faire trop et en tout cas de faire son travail sans en faire trop !!! On aimerait bien le voir le faire !

par -

S’exprimant sur le mariage coutumier (concubinage, car ne s’appuyant pas sur un contrat de mariage dûment conclu), la ministre de la Femme, Slhem Badi, a affirmé que le mariage coutumier est un phénomène ancien dans la société tunisienne et qu’il constitue une forme de relation.

Citée par le journal Achourouk, elle a déclaré que, personnellement, elle le considère comme faisant partie des libertés individuelles de la personne, et qu’il est du droit de la femme de choisir la formule qu’elle veut et pareillement pour le sexe opposé.

Toutefois, a-t-elle noté, le mariage coutumier pèche par un aspect négatif en ce sens qu’il ne garantit pas le droit de la femme après le divorce et lèse le droit de la filiation des enfants.

En ce qui concerne le ministère de la Femme, a-t-elle ajouté, elle n’est pas habilitée à intervenir à ce propos car il s’agit de la liberté de choix, mais elle peut limiter ce phénomène par la facilitation des questions relatives au mariage en fournissant du travail aux chômeurs pour leur permettre de remplir les conditions minima du mariage.

par -
Le tribunal de première instance de Sousse a condamné

Le tribunal de première instance de Sousse a condamné, mercredi, l’ancien joueur de l’ESSsahel, Zied Jaziri, à un an de prison et à une amende de 1000 dinars, rapporte le site Attounssia.

Jaziri a été arrêté le 13 juillet dernier sous l’accusation de consommation de stupéfiants.

par -
Le statut au Canada du beau-frère de l'ancien dictateur tunisien Zine El Abidine Ben Ali est révoqué par les autorités canadiennes

Le statut au Canada du beau-frère de l’ancien dictateur tunisien Zine El Abidine Ben Ali est révoqué par les autorités canadiennes, annonce la presse canadienne.

Belhassen Trabelsi comparaîtra en avril devant l’instance d’appel de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié afin de contester cette décision des autorités.

La Commission motive sa décision par des manquements de Belhassen Trabelsi à ses obligations de résidence au Canada. Pour que son statut de résident permanent au Canada soit valide, la personne doit avoir résidé au pays pendant au moins deux ans pendant chaque période de cinq ans.

Belhassen Trabelsi s’est discrètement réfugié avec sa famille à Montréal en janvier 2011 lors de l’effondrement de la dictature Zine El Abidine Ben Ali. Le milliardaire a alors fait usage de son statut au Canada pour franchir la frontière.

Le maintien du statut de ces résidents permanents qui vivent à l’extérieur du Canada peut être préservé s’ils travaillent à temps plein pour un employeur privé du Canada, pour une province canadienne ou pour l’administration publique, ou s’ils sont accompagnés d’une personne qui répond à ces critères.

La Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés stipule que si ces règles ne sont pas respectées, un résident permanent peut écoper d’un avis d’expulsion du Canada.

Il y a quelque temps, le gouvernement du Canada a indiqué que Belhassen Trabelsi avait réclamé le statut de réfugié, mais Ottawa ne voulait pas qu’il séjourne au pays.

Le gouvernement de la Tunisie a déjà émis un mandat d’arrêt international contre Belhassen Trabelsi. En septembre dernier, il a été condamné par contumace à une longue peine d’emprisonnement par un tribunal tunisien pour une multitude de crimes. Il aurait fui le pays avec d’importantes sommes d’argent.

par -
La compagnie aéronautique Aerolia  est disposée à promouvoir de nouvelles activités industrielles annexes à l’industrie aéronautique 

La compagnie aéronautique Aerolia est disposée à promouvoir de nouvelles activités industrielles annexes à l’industrie aéronautique en partenariat avec d’autres entreprises en Tunisie où elle réalisera un parc photovoltaïque autonome pour approvisionner le site aéronautique de Mghira en électricité, a déclaré son président, Christian Cornille qui a rencontré, mardi, Mohamed Lamine Chakhari, ministre de l’Industrie et du Commerce.

Au cours de cet entretien, les deux parties ont évoqué l’avancement du programme d’action d’Aerolia notamment aux niveaux de l’effort de formation, du redéploiement de l’entreprise conformément à ces objectifs initiaux et la promotion d’industries annexes au développement de l’aéronautique en Tunisie.

Le ministre a notamment indiqué que le secteur de l’industrie aéronautique est récent en Tunisie ce qui exige des opérateurs un esprit de complémentarité et surtout une meilleure compréhension des spécificités de cette branche ou l’effort de formation et d’encadrement des ressources humaines reste un déterminant incontournable de la compétitivité.

Il a rappelé les efforts accomplis pour conforter le site de Mghira, dans la banlieue de Tunis, ou se situe le parc aéronautique d’Aerolia soulignant la mobilisation des autorités locales et nationales pour assurer les conditions de réussite pour ce projet après la conjoncture contraignante par laquelle est passe le projet en 2011.

Christian Cornille a déclaré que « la réussite d’Aerolia en Tunisie sera aussi la réussite de la Tunisie forte de sa révolution et de sa démocratie » rappelant que le parc d’Aerolia, opérationnel depuis décembre 2010, et emploiera prés de 1500 personnes ayant des compétences confirmées. « Un effort conjoint, a-t-il soutenu, doit être aujourd’hui accompli en vue de mettre à niveau les ressources humaines de l’entreprise en concertation avec les partenaires d’Aerolia Tunisie afin que la formation réponde aux besoins de l’usine de Mghira. Il a rappelé, à juste titre, que « la qualification des ressources humaines a été parmi le facteurs qui ont milité pour le choix de la Tunisie pour abriter la nouveau parc d’Aerolia et il est primordial de préserver cet atout . »

Il a notamment ajouté que l’investissement global injecté jusqu’ici par l’entreprise en Tunisie s’élève à 44 millions d’euros.

FOCUS 🔍

La Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME) décide, par le présent avis, le report de la date limite de réception des...

Le meilleur des RS

«Si nous n'avions pas des électeurs avec une mémoire de poisson rouge, plusieurs de nos "chers" députés #ARP actuels ne devraient pas être réélus en 2019...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

La décision prise par la Banque Centrale de Tunisie (BCT) d'augmenter le taux directeur de 100 points de base le portant de 6,75% à...

AFRIQUE

L’Aide humanitaire de la DDC détache des experts supplémentaires du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) dans les régions frappées par le cyclone Idai. Les...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'Espérance ST s'est qualifiée laborieusement pour les quarts de finale de la coupe de Tunisie de football en s'imposant, vendredi, à Djerba, face à...