Authors Posts by African Manager

African Manager

4597 POSTS 0 COMMENTAIRES

par -

Le quotidien tunisien de langue arabe Achourouk,  affirme, ce samedi 9 février 2013 et selon des sources qu’il dit «informées», qu’une personne appartenant à un parti politique, très connue à la «Cité Hellal», une cité populaire de la banlieue ouest de Tunis, ainsi qu’un membre de la Ligue de protection de la révolution, ont été vus distribuer des sommes d’argent à de jeunes délinquants pour les embrigader dans les heurts et les actes de violence et de casse qui avaient émaillé la journée du vendredi, suite au cortège funéraire de Chokri Belaid. Le quotidien ne cite cependant aucun nom, mais indique que cette distribution, «de milliers de dinars», avait concerné un groupe de 500 personnes. Rappelons, enfin, qu’une voiture, immatriculée à l’étranger, avait été découverte, vendredi dernier à Tunis, par loin des scènes  de violence, contenant des tracts et des bâtons. Elle court toujours, et le ministère de l’Intérieur ne réagit toujours pas ce samedi, aux informations d’Achourouk.

par -
Salim Ben Hamidane

Salim Ben Hamidane, ministre CPRiste des domaines de l’Etat, a indiqué dans une déclaration à Assbahnews, que les ministres du CPR, dont il est, présenteront, ce samedi 9 février 2013 à minuit, leur démission collective. Ben Hamidane, considère l’annonce, par son patron au gouvernement, Hammadi Jbali, comme la «destruction des demandes de la révolution, car, en cas de gouvernement de technocrates, le programme de lutte contre la corruption sera suspendu.

par -
Différentes sources de sécurités

Différentes sources sécuritaires, affirment que les forces de l’ordre ont arrêté quelque 417 personnes, sur fond des évènements de violences qui ont émaillé le cortège funéraire de Chokri Belaid, vendredi dernier. Rappelons que des groupes de jeunes, manifestement des délinquants, ont profité de la journée de grève nationale à l’occasion et des obsèques nationales faites à Chokri Belaid au cimetière du Jallez. Pas moins de 12 voitures particulières ont été incendiées et détruites, à cette occasion.

par -
Rached Ghannouchi n’est pas parti pour Londres et se trouve actuellement au siège du mouvement Ennahdha à Monplaisir

Rached Ghannouchi n’est pas parti pour Londres et se trouve actuellement au siège du mouvement Ennahdha à Monplaisir, a affirmé à Assabah News, le directeur du bureau du chef du mouvement Ennahdha.

Il démentait ainsi les informations ayant circulé selon lesquelles le leader du mouvement islamiste se trouve actuellement dans la capitale britannique.

Ila ajouté que Rached Ghannouchi n’a pas assisté aux funérailles de Chokri Belaid .

par -
Habib Jerjir  membre de l'exécutif de l'union régionale des travailleurs de Tunis a annoncé que la grève générale est réussie

Habib Jerjir  membre de l’exécutif de l’union régionale des travailleurs de Tunis a annoncé que la grève générale est réussie , et qu’elle est observée à 100% . Il a ajouté que même les entreprises et institutions qui ne faisaient pas la grève auparavant ont suivi le mot d’ordre de la grève .  

par -
Au cours d’un débat télévisé

Au cours d’un débat télévisé, organisé hier sur la Wataniya 2, la Constituante Selma Baccar avait demandé que le leader d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, soit passé en justice, l’accusant d’être responsable de toute la violence qui sévit en Tunisie, et indiquant que le meurtre de Chokri Belaid, n’est que le résultat du discours de violence dont fait usage Ennahdha.

par -
Dans une déclaration

Dans une déclaration, faite hier jeudi au quotidien tunisien Al Maghrib, Lotfi Zitoun a indiqué que «Ennahdha soutient la décision de Hammadi Jbali de constituer un gouvernement de technocrates». Tout au long du débat similaire qui avait été organisé, hier aussi, sur la Wataniya 1, l’ancien conseiller politique, démissionnaire, de Hammadi Jbali, a soutenu son ancien patron, mettant même en doute la déclaration du porte parole du conseil de la Choura, Abdelhamid Jlassi

par -
Alors que son parti met la Tunisie au plus mal et le maintient encore dans une situation de blocage politique

Alors que son parti met la Tunisie au plus mal et le maintient encore dans une situation de blocage politique, le président du parti gouvernant en Tunisie, Rached Ghannouchi, s’en va à Londres, selon ce que rapporte le quotidien tunisien Al Maghrib. L’information circulait depuis le jour de la mort de Chokri Belaid, lorsque le journal Le Monde affirmait que le communiqué d’Ennahdha lui était parvenu du bureau d’Ennahdha à Londres.

par -
Le porte-parole officiel d’Ansar Acharia

Le porte-parole officiel d’Ansar Acharia, a affirmé, lundi, à Assabah News, que l’interview d’Abou Iyadh sera mise en ligne sur la page facebook  officielle d’Ansar Acharia, au cours des prochaines heures.

Il est à rappeler que le Parquet avait  ordonné l’interdiction de la diffusion de cette interview sur Mosaïque fm, au motif que Abou Iyadh fait l’objet de poursuites judiciaires.

par -
Mohamed Abbou

Mohamed Abbou, secrétaire général du parti, le Congrès pour la république (CPR), a affirmé, lundi, sur Express fm, que la décision de l’ultimatum lancé à Ennahdha menaçant de quitter, dans une semaine, le gouvernement a été prise à l’unanimité par les membres du conseil national du CPR (77 sur un total de 78).

Il a ajouté que le parti Ennahdha se doit de comprendre que l’intérêt de la Tunisie est au dessus des intérêts des personnes et insisté sur l’enjeu pour toutes les parties d’aboutir à un consensus. «J’espère qu’une issue sera trouvée à cette crise. D’ores et déjà, des contacts sont en cours, depuis hier, pour la transcender », a-t-il dit.

Abordant le délicat problème des ligues de protection de la révolution que le CPR a toujours soutenues, Mohamed Abbou a déploré la violence politique et plaidé pour une application stricte de la loi.

par -
Le porte-parole de la présidence de la république

Le porte-parole de la présidence de la république, Adnane Manser a révélé, ce lundi, sur Shems fm, que le conseiller auprès du président de la république, Samir Ben Amor avait remis sa démission depuis un mois et a demandé à ce qu’elle prenne effet début février.

Selon lui, cette démission n’a rien à voir avec le rendement de la présidence de la république et sa position par rapport au gouvernement de Hamadi Jebali.

Rappelons que Samir Ben Amor avait annoncé, dimanche sur sa page facebook sa démission de son poste de conseiller auprès du président de la république pour se consacrer à sa responsabilité de député à l’ANC.

par -
Le remaniement ministériel qui

Le remaniement ministériel qui, selon des informations circulant à l’hémicycle de l’ANC, devait être annoncé incessamment par le chef du gouvernement devant les constituants, ne le sera finalement pas, affirme Al Jarida.

Pourtant , le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi , avait affirmé précédemment à ce même site, que les négociations au sujet de ce remaniement ont atteint leur phase ultime, alors que, pour sa part, le ministre de l’Agriculture , Mohamed Ben Salem, a assuré qu’un accord devait être réalisé « dans les 24 heures ».

Les négociations entre Ennahdha et Attakatol achopperaient sur la « neutralisation » du ministère de la Justice, comme l’exige le parti de Mustapha Ben Jaafar, ce qui ramènerait les consultations au point de départ, si aucun accord n’intervenait.

par -
Les 3 syndicats de la Douane ont décidé d’observer une grève de trois jours

Les 3 syndicats de la Douane ont décidé d’observer une grève de trois jours, dès le 31 janvier courant, suite à « l’échec des négociations avec les représentants du gouvernement et de l’autorité de tutelle ».

Dans une déclaration à Al Jarida, le coordinateur général du syndicat national de la Douane, Mourad Arfaoui, a affirmé que la base de la Douane a tranché définitivement au sujet de ce mouvement qui « ne sera en aucun cas suspendu comme ce fut le cas par le passé », ajoutant que les syndicats refusent toute négociation avant la grève.

par -
Abdelfatteh Mourou

Abdelfatteh Mourou, avocat et vice-président du Mouvement Ennahdha, s’est engagé ce lundi 28 janvier à défendre des accusés du meurtre du coordinateur régional de NidaaTounes à Tataouine, Lotfi Nagdh, décédé le 18 octobre 2012.

Les accusés sont des membres de la Ligue de protection de la révolution, proches d’Ennahdha , et Abdelfatteh Mourou a annoncé son engagement à leurs côtés lors du sit-in de leurs familles au tribunal de première instance de Tataouine.

par -
L’ancien président de la Tunisie

L’ancien président de la Tunisie, Ben Ali sort de son silence. Dans une Interview qui lui attribue le site à Tunisie secret, il a déclaré qu’il se proposait d’ annoncer, le 14 janvier 2011, la constitution d’un nouveau gouvernement d’unité nationale avec pour premier ministre Kamel Morjane, avec la participation du RCD, du MDS, du PDP, du Ettajdid, du Forum démocratique pour le travail et les libertés, de deux intellectuels indépendants et d’une personnalité islamiste de l’intérieur du pays.

Ce gouvernement devait être, selon lui, un gouvernement d’une année pour préparer des élections législatives et présidentielles et exécuter son programme de redressement en 21 points, dont il a parlé dans son discours du 13 janvier.

Ben Ali a ajouté qu’il a voulu annoncer qu’il ne se portait pas candidat et qu’après ces élections, il se retirait définitivement de la vie politique.

Ben Ali a déclaré également que son discours a été rédigé le 14 janvier, le matin. « Je voulais le prononcer à 8h du soir. Les six pages sont restées sur mon bureau à Carthage, lorsque j’ai accompagné ma famille à l’aéroport. C’est quelqu’un qui m’a conseillé de mettre ma tenue de général de notre Armée Nationale. Non, je n’allais pas le faire. Par contre, j’avais pris la décision de dire à mon peuple que j’ai servi toute ma vie, que le pays est en danger, que des groupes terroristes sont arrivés d’Europe et dont nous avons arrêtés quelques uns, que des cellules islamistes dormantes se sont réveillées, que nous avons été trahi par un pays arabe frère et par un pays occidental ami »’, a-t-il ajouté.

par -
L’avocat du président déchu Ben Ali

L’avocat du président déchu Ben Ali, Hosni Béji, a démenti, dans une déclaration à Bina News, que son client ait accordé une interview à quel organisme de presse que ce soit, ajoutant que l’interview publié par le site Tunisie-secret est un faux.

Dans cette interview attribuée à l’ex-chef de l’Etat tunisien, ce dernier a indiqué qu’il était dans ses projets, le 14 janvier 2011, de former un gouvernement d’union nationale sous la présidence de Kamel Morjane, incluant nombre partis de l’opposition.

par -
Vingt-deux plaintes (22) ont été déposées cet après-midi mercredi 16 janvier 2013 pour annuler le congrès de l’UTICA

Vingt-deux plaintes (22) ont été déposées cet après-midi mercredi 16 janvier 2013 pour annuler le congrès de l’UTICA, prévu demain jeudi 17 janvier. Ce congrès est assez important vu qu’il débattra des candidats à la prochaine élection du bureau exécutif de la centrale patronale. Il est prévu que Hamadi Jebali prononce le discours d’ouverture. Parmi les avocats ayant déposé les plaintes, on retrouve un certain élu et chef de parti au nom de… Abderraouf Ayadi.

Questionnée par Africanmanager, Wided Bouchammaoui qui dirige actuellement la centrale patronale et compterait se présenter à la candidature du prochain congrès, précise qu’il s’agit d’anciennes plaintes et que “nous avons gagné la majorité des procès”

par -
Le porte-parole officiel du parti Ettakatol

Le porte-parole officiel du parti Ettakatol, Mohamed Bennour, annoncé à l’agence Bina News, que le chef du gouvernement, Hamadi Jebali, recevra, les 15 et 16 janvier courant, les représentants de la coalition gouvernementale pour des discussions sur le remaniement ministériel proposé par ses soins et qui sera soumis ultérieurement à la Coordination supérieure de la troïka, puis aux autres formations politiques pour avis.

Ila ajouté que l’implication personnelle du chef du gouvernement dans le remaniement fait suite à l’échec de la Coordination à obtenir l’accord de toutes les parties concernées à ce sujet.

Concernant la part d’Attakatol dans les portefeuilles ministériel qui seront attribués, il a rappelé que son parti a proposé que les ministères techniques soit attribués à des partis qu’il a qualifiés de « jeunes » à l’effet de les associer au processus politique.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Sous le haut patronage de son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République Togolaise, le Ministre des Mines et de l’Énergie, Monsieur...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'Espérance sportive de Tunis s'est qualifiée pour la finale de la Ligue des champions d'Afrique, la première depuis 2012, en battant la formation angolaise...