AccueilActualitésBen Arous : En prévision de la fermeture de la décharge de...

Ben Arous : En prévision de la fermeture de la décharge de Borj Chakir, les municipalités appelées à assumer leur responsabilité dans le traitement des déchets

Le ministre de l’environnement Chokri Ben Hassen appelé, lundi, les 13 municipalités relevant du gouvernorat de Ben Arous (Banlieue sud de Tunis) à assumer leur pleine responsabilité dans le traitement et la gestion des déchets après la fermeture prévue, début 2021, de la décharge de Borj Chakir, le plus grand dépotoir de déchets ménagers de toute la Tunisie ».

- Publicité-

ors d’une séance de travail tenue au siège du gouvernorat de Tunis, le ministre s’est engagé à fournir le soutien technique aux municipalités concernées et à mettre un terrain à leur disposition pour la mise en place d’un centre de traitement et de valorisation des déchets à Ben Arous. Ce projet d’installation d’un centre de traitement des déchets sera entrepris dans la région de Naâsen ou celle de Khelidia, en collaboration avec un investisseur allemand et avec le soutien de l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGed). Créée en 1999, la décharge de Borj Chakir, située à 8 kilomètres du centre ville de Tunis, s’étend sur 124 hectares. Elle constitue le plus important dépotoir dans le Grand Tunis et dans tout le pays et accueille, souvent sans tri, les déchets ménagers des gouvernorats de Tunis, de la Manouba, de l’Ariana et de Ben Arous.

Cette décharge, que les autorités ont promis de fermer il y a plus de deux ans sans arriver à le faire, accueille annuellement 1 million de tonnes de déchets ménagers et assimilés, soit une moyenne journalière de 2 700 à 3 000 tonnes dont 1000 tonnes proviennent du gouvernorat de Ben Arous. Une réunion a eu lieu le 20 juillet 2020, entre le ministre de l’Environnement et Faycel Bedhiafi, directeur général de l’ ANGed pour établir un calendrier définissant les modalités de fermeture définitive de la décharge des ordures ménagères Borj Chakir. Cette rencontre est intervenue suite à un glissement partiel de déchets ménagers survenu le 15 juillet 2020, dans cette décharge, causant un débordement des « Lixiviats » (effluents toxiques générés par ces déchets ménagers) et leur déversement dans le milieu naturel et, précisément, vers le quartier résidentiel d’El Attar, selon le ministère de l’Environnement.

L’ex ministre de l’Environnement, Mokthar Hammami avait indiqué, en octobre de 2019, que la stratégie du ministère prévoit de rompre avec l’enfouissement des déchets en vigueur depuis plus de 22 ans à travers la fermeture de toutes les décharges à ciel ouvert et l’installation de 2 ou 3 grandes unités de recyclage des déchets vers la fin de 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,683FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,457SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles