De larges campagnes de contrôle à Sousse et Béja

De larges campagnes de contrôle à Sousse et Béja

par -

Des campagnes ont eu lieu à Sousse au cours desquelles 380 visites ont été effectuées dans les différentes délégations du gouvernorat avec la participation de 21 équipes de contrôle de la direction des enquêtes économiques, du Grand Tunis et de la direction régionale de Sousse, a fait savoir le directeur général général de la compétitivité et des enquêtes économiques, Yasser Ben Khelifa.

La campagne a permis de relever 113 infractions économiques, la saisie de 7 tonnes de bananes en raison de leur vente en dehors des circuits de distribution légaux et pour non présentation des factures de vente, en plus de la saisie d’une tonne de pommes de terre et 1500 paquets de cigarettes locales et étrangères ainsi que des produits alimentaires périmés.

Il a déclaré que la campagne a démarré à l’aube dans les marchés locaux en vue de s’assurer de l’approvisionnement en produits agricoles sensibles et de base pour se poursuivre dans les marchés de détail et les locaux de vente de légumes et de fruits avec pour objectif de vérifier le respect des marges bénéficiares légales et la transparence des prix et des transactions commerciales avant de se rendre aux grandes superficies commerciales pour s’assurer de l’affichage des prix.

Selon la même source, les équipes de contrôle économique ont mené une campagne de contrôle dans le gouvernorat de Béja où elles ont effectué 112 visites d’inspection qui ont donné lieu à la levée de 33 infractions économiques qui ont concerné les circuits de distribution afin de vérifier les marges bénéficiaires légales en matière de produits agricoles, notamment les légumes et les fruits.

Ben Khelifa a expliqué que quatre infractions relatives à la vente à des prix illégaux et une autre ayant trait à la saisie de produits sur des sites de stockage ne répondant pas aux conditions d’hygiène exigées, le non affichage des prix (7 infractions), la vente conditionnée (2), le dépassement des règlementaions de la subvention (2), les produits d’origine inconnue (3) et les instruments de pesage illégaux.
Et le responsable de souligner que 200 kg de pastèques, 50 litres d’huile et de produits alimentaires d’origine inconnue ont été saisis ainsi que des cigarettes de contrebande.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire