20 C
Tunisie
lundi 26 octobre 2020
Accueil Actualités Découverte au large du Cap Bon de l’épave d’un sous-marin français coulé...

Découverte au large du Cap Bon de l’épave d’un sous-marin français coulé par une torpille allemande

es plongeurs tunisiens ont découvert l’épave d’un sous-marin français de la Première Guerre mondiale, l’Ariane, qui a été coulé par un sous-marin allemand en 1917, rapporte le Daily Mail.

- Publicité-

L’épave a été repérée au large du Cap Bon par les responsables d’un club de plongée alors qu’ils exploraient de nouveaux sites à découvrir avec leurs élèves.
« Nous savions que c’étaient des épaves mais nous ne savions pas ce que nous allions trouver », a déclaré le directeur du club de plongée de Ras Adar, Selim Baccar.
L’épave presque intacte est couverte d’algues, ses écoutilles et son périscope abritent maintenant des poissons et des crustacés.
Après avoir interrogé plusieurs experts, le club en a déduit qu’il ne pouvait s’agir que de l’Ariane, qui était basée à Bizerte, à l’époque un port français du nord de la Tunisie.

« C’est le troisième sous-marin découvert en Tunisie, et le seul de la Première Guerre mondiale », a-t-il rappelé.

Pendant la Première Guerre mondiale, les sous-marins allemands ont fait des ravages au large des côtes tunisiennes, où ils ont été initialement déployés pour couper les Alliés de leurs renforts d’hommes et de provisions des colonies françaises, a déclaré l’historien Ali Ait Mihoub, de l’université de la Manouba.

Environ 80.000 Tunisiens ont été mobilisés pour combattre ou travailler dans les usines françaises pendant la Première Guerre mondiale, a-t-il déclaré à l’AFP.
L’Ariane a été torpillé par un sous-marin allemand alors qu’il était encore en surface, et seuls huit des 29 membres d’équipage ont pu être sauvés, selon l’AGASM, une association française d’anciens opérateurs de sous-marins.
« Il n’est pas courant de trouver des épaves de sous-marins, surtout de la Première Guerre mondiale, car nous ne savons pas exactement où ils ont coulé », a déclaré l’amiral Dominique Salles, président du groupe.

Les sous-marins, qui ont joué un rôle décisif pour la première fois pendant la Première Guerre mondiale, ont ensuite fourni un confort de base.
Les sous-marins français, qui n’avaient à l’origine ni couchettes ni toilettes, étaient des submersibles qui restaient pour la plupart à la surface, indique l’Encyclopédie des sous-marins français.

Ils ne plongeaient que pendant quelques heures à la fois, pour des attaques, au cours desquelles les hommes et la nourriture étaient entassés dans une salle des machines étouffante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,332SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles