AccueilActualitésDes projets publics d’une valeur de 2 milliards de dinars seront débloqués...

Des projets publics d’une valeur de 2 milliards de dinars seront débloqués d’ici les 13 mois à venir

Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi a déclaré, vendredi, qu’une démarche a été entreprise pour débloquer, d’ici les 13 mois à venir, des projets publics d’une valeur de 2 milliards de dinars, et ce, dans le cadre de la levée des freins à l’investissement.
Dans une déclaration aux médias, en marge de la 5e réunion de consultation économique de Beit El Hekma tenue à Carthage, Mechichi a estimé que le cadre juridique et réglementaire demeure le principale obstacle entravant l’investissement public, ajoutant que la Tunisie compte actuellement des projets d’investissement de près de 17 milliards de dinars en suspens. « Cela est inadmissible car chaque dinar compte aujourd’hui », a-t-il insisté.
Il a, dans ce contexte, fait remarquer que le cadre réglementaire des marchés publics reste encore dans sa version traditionnelle alors que sa révision a débuté depuis 2014, annonçant qu’une nouvelle version sera prochainement présentée au conseil ministériel.
D’après lui, ce nouveau projet de loi sera « une bouffée d’oxygène pour les investisseurs et toutes les personnes qui côtoient l’administration ».
Il a, à cet égard, déploré la méfiance et le manque de confiance dont fait part l’administration à l’égard des investissements, appelant à la nécessité de rompre avec cette mentalité et d’encourager les investissements.
Il a, d’autre part, appelé la classe politique à prévaloir l’intérêt suprême du pays et à se tenir à l’écart des tiraillements politiques.
Présidée par Mechichi, Cette cinquième rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série de consultations qui a démarré, en mars dernier, à Beit El Hikhma.
Cette cinquième rencontre a été marquée par la participation du président de l’UTAP, Abdelmajid Ezzar et du président de l’UTICA, Samir Majoul et des représentants d’institutions financières internationales; à l’instar de la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement et la délégation européenne en Tunisie.
Elle s’articule autour de la réforme économique visant à impulser le rythme de réalisation des projets d’investissements publics après l’épidémie du COVID -19.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,450SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles