Devant le chef de l’Etat, la société civile de Gafsa plaide pour...

Devant le chef de l’Etat, la société civile de Gafsa plaide pour une reprise urgente de la production du phosphate

par -

Le président de la République Kais Saïed a reçu jeudi au palais de Carthage une délégation de la société civile pour discuter du mouvement de protestation observé récemment dans la ville de Gafsa, de la reprise de la production de phosphate et de la nécessité de la réparation du chemin de fer. Le chef de l’Etat a indiqué que le problème n’est pas régional, mais national, et nécessite donc une approche nationale de traitement. Saïed a insisté sur la révisions des vieilles lois, et de recourir aux compétences, jeunes ou retraitées, pour trouver les solutions idoines à cette problématique du phosphate.
Selon Zakia Latrach, représentante de la délégation, la rencontre a permis d’évoquer plusieurs questions à caractère social et économique et d’identifier les moyens nécessaires pour apporter des réponses. Elle a dans, ce sens, plaidé pour la reprise de la production de phosphate eu égard à son importance dans l’économie nationale et de la réparation du chemin de fer.
De son côté le président de la République a indiqué que cette question n’est pas purement régionale, soulignant la nécessité de la mise en place d’une approche nationale pour trouver des solutions.
Par ailleurs, il a jugé ” indispensable ” de développer la législation, de tenir les différents parties intervenantes pour responsables et de s’inspirer de l’expérience des jeunes et des compétences à la retraite qui a-t-il dit, ” sont prêts à mettre leur expertise au profit de l’intérêt général “.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire