AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelDjerba-Francophonie: Signature d'un accord de partenariat tuniso-québécois pour renforcer les échanges commerciaux

Djerba-Francophonie: Signature d’un accord de partenariat tuniso-québécois pour renforcer les échanges commerciaux

 Une entente de collaboration visant à renforcer les liens d’affaires et les échanges commerciaux entre le Québec et la Tunisie a été signée, dimanche, à Djerba, entre la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Tunis (CCITUNIS), l’agence de Promotion de l’Investissement Extérieur (FIPA Tunisie) et la Fédération des Chambres de Commerce du Québec (FCCQ), et ce, en marge du 18e sommet de la Francophonie.
Cette convention a été signée, au village de la francophonie, par le président de la chambre de Commerce, Mounir Mouakher, le directeur général par intérim de la FIPA, Hatem Essoussi et le Président Directeur Général de la Fédération des Chambres de Commerce du Québec (FCCQ), Charles Milliard.  
En vertu de cet accord, les trois parties œuvreront à encourager le rapprochement entre les communautés d’affaires tuniso-québécoises, à propulser les échanges économiques et commerciaux bilatéraux et à explorer les opportunités permettant l’interaction entre les entreprises membres des trois organismes.
 
Dans une déclaration à l’agence TAP,  le directeur général par intérim de la FIPA, Hatem Essoussi a indiqué que la signature de cet accord s’inscrit dans le droit-fil de la stratégie de son organisme, qui a pour objectif  de diversifier les partenaires économiques stratégiques de la Tunisie et d’attirer les investissements des pays asiatiques et de l’Amérique du Nord dont le Canada.

Il a, dans ce contexte, fait remarquer qu’une dizaine d’entreprises canadiennes se sont implantées, ces dix dernières années, en Tunisie, dont la plupart exercent dans le secteur des technologies de l’information et de la communication.

De son côté, le président de la chambre de Commerce, Mounir Mouakher a fait savoir que cette convention permettra d’attirer les investissements québécois et de développer les exportations vers ce marché. 

Il s’agit aussi, selon lui, de lier des « liens forts » avec le Québec, notamment, en matière de transfert des connaissances et de savoir-faire notamment dans le secteur numérique.

Le PDG de la Fédération des Chambres de Commerce du Québec (FCCQ), Charles Milliard a, pour sa part, indiqué à l’agence TAP, que cette convention offrira la possibilité à la Fédération de faire connaître les opportunités d’exportation dans les pays africains de l’espace francophone.  

D’après lui, c’est la première fois que la FCCQ, qui rassemble 425 chambres de commerce sur tout le territoire québécois, établit un partenariat en vue d’un développement économique en Afrique.
 

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,016SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -