10 C
Tunisie
mercredi 27 janvier 2021
Accueil Actualités Fitch confirme les notes de l’ATB mais révise sa perspective à l’instar...

Fitch confirme les notes de l’ATB mais révise sa perspective à l’instar de la note souveraine de la Tunisie

L’agence de notation Fitch Ratings a annoncé avoir  révisé les perspectives des notes de défaut émetteur à long terme de monnaie locale  et devises étrangères de l’Arab Tunisian Bank’s (ATB) de stables à négatives  et a confirmé ses notes  à ‘B+’. Dans le même temps, Fitch a confirmé la note de soutien (SR) de l’ATB à « 4 ». La notation de viabilité (VR) et les notations nationales de la banque ne sont pas affectées.

- Publicité-

Cette notation fait suite à la révision de la perspective de la note souveraine de la Tunisie le 23 novembre 2020, qui passe de « stable » à « négative ». La perspective négative de la note souveraine reflète une aggravation des risques de liquidité budgétaire due à une forte détérioration des finances publiques et de l’environnement macroéconomique général causé par le choc de la pandémie de coronavirus, explique l’agence.

Les IDR de l’ATB sont motivés par le soutien potentiel de l’actionnaire de la banque à 64,2 %, Arab Bank Plc (AB, BB/Négatif). Fitch considère  que l’ATB est stratégiquement importante pour l’AB et sans aucune contrainte de transfert et de risques de convertibilité (comme le reflète le plafond par pays), « nous évaluons généralement les IDR à long terme de l’ATB un cran en dessous de ceux de sa société mère », précise l’agence. Cependant, le plafond pays de « B+ » de la Tunisie limite les IDR de l’ATB. Les risques de transfert et de convertibilité peuvent restreindre la capacité de l’ATB à utiliser le soutien de la maison-mère  pour assurer le service des obligations de la banque.

Fitch  souligne évaluer les IDR en monnaie locale de l’ATB au même niveau que les IDR en devises étrangères car en cas de stress économique aigu, « nous pensons que les autorités ne feraient aucune distinction entre l’imposition de pertes aux créanciers en monnaie locale ou en devises étrangères. Nous estimons que les risques encourus par les créanciers bancaires en monnaie locale et en devises étrangères sont égaux compte tenu de la faiblesse de l’environnement opérationnel ».

La perspective négative sur les IDR à long terme de l’ATB reflète celle sur les notations souveraines tunisiennes, rappelle enfin Fitch Ratings.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,043FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles