34 C
Tunisie
mardi 11 août 2020
Accueil Monde France : L’étudiant algérien arrêté à Paris, suspecté de liens avec Al...

France : L’étudiant algérien arrêté à Paris, suspecté de liens avec Al Qaeda

Les autorités françaises ont annoncé, jeudi 23 avril 2015, que la perquisition du logement de l’étudiant algérien de 24 ans qui a été arrêté mercredi, a permis de mettre la main sur des documents indiquant que le suspect a des liens avec Al Qaeda. Le procureur a indiqué que des documents en langue arabe évoquant les organisations terroristes Al Qaeda et Etat islamique avaient été trouvés par les policiers et les faits ont donc été requalifiés d’association de malfaiteurs en vue de préparer un acte de terrorisme.

L’étudiant d’origine algérienne est suspecté d’avoir planifié des attaques contre une ou deux églises à Paris. L’homme est aussi soupçonné d’être le meurtrier d’une jeune danseuse de 32 ans, retrouvée morte dimanche dernier à Villejuif, et il a été arrêté en possession d’armes, selon les déclarations du ministre de l’Intérieur français, Bernard Cazeneuve.

Les sources policières qui ont évoqué ces documents n’ont pas précisé l’organisation terroriste à laquelle l’étudiant appartient. S’agit-il d’AQMI, d’Al Qaeda en Afghanistan ou Daech qui opère en Syrie, en Irak et en Libye.

Le suspect, placé dimanche en garde à vue dans le cadre d’une enquête dirigée par le parquet antiterroriste, était connu des services de renseignement pour ses « velléités de départ en Syrie » pour y rejoindre les rangs djihadistes, selon le ministre. Le quotidien le Monde rapporte que l’étudiant algérien faisait l’objet d’une surveillance policière, et aurait été placé en garde à vue au retour d’un bref séjour en Turquie en 2015, puis relâché.

Il avait lui même appelé le SAMU dimanche pour une blessure au pied, alors qu’il se trouvait dans le 13e arrondissement de Paris. Il a en effet reçu une balle dans une jambe, et évoque alors un accident fortuit dans le cadre d’une initiative de sa part de jeter les armes qu’il possède dans la Seine, puis parle confusément, un règlement de comptes. Les enquêteurs n’excluent pas qu’il se soit blessé lui-même. Les secours ont ensuite prévenu la police comme le veut la procédure dans les cas de blessures par balle. En remontant les traces de sang, les policiers découvrent la voiture du blessé qui contient un véritable arsenal de guerre composé notamment de plusieurs armes de guerre, d’armes de poing, de munitions, de gilets pare-balle .

« Une documentation fournie a également été découverte, établissant sans ambiguïté que l’individu projetait la commission imminente d’un attentat, vraisemblablement contre une ou deux églises », a ajouté le ministre lors d’une déclaration aux médias.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,318FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,291SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles