AccueilMondeGaza-Aide humanitaire : L’armée israélienne tire sur la foule. 104 tués

Gaza-Aide humanitaire : L’armée israélienne tire sur la foule. 104 tués

Des tirs israéliens ont tué 104 Palestiniens qui se ruaient sur des camions d’aide humanitaire à Gaza, a annoncé jeudi le Hamas en dénonçant un massacre, alors que la guerre entre Israël et le mouvement islamiste a déjà fait plus de 30.000 morts dans le territoire menacé de famine.

Contactée par l’AFP, l’armée israélienne n’a pas commenté ces informations.

Après bientôt cinq mois de guerre, l’ONU estime que 2,2 millions de personnes, soit l’immense majorité de la population, sont menacées de famine dans la bande de Gaza, en particulier dans le nord où les destructions, les combats  et les blocages israéliens rendent presque impossible l’acheminement de l’aide humanitaire.

« Le bilan du massacre de la rue al-Rashid » à Gaza-ville s’élève désormais à 104 morts et 760 blessés », a déclaré le ministère de la Santé du Hamas.

Des témoins ont raconté à l’AFP des scènes pendant lesquelles des milliers de personnes se sont précipitées vers des camions d’aide dans un rond-point de l’ouest de la ville.

Le ministère de la Santé du Hamas avait annoncé tôt jeudi que « plus de 30.000 » personnes ont été tuées dans les opérations militaires israéliennes à Gaza depuis le début de la guerre le 7 octobre, après des bombardements dans la nuit qui ont fait 79 morts.

Cette guerre est déjà, et de très loin, le plus meurtrier des cinq conflits ayant opposé Israël au mouvement islamiste, qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007.

Les pays médiateurs ont dit espérer une trêve avant le début du ramadan, le mois de jeûne musulman qui commence le soir du 10 ou le 11 mars, mais sans faire état d’avancées concrètes jusqu’à présent.

Plus de 70.000 Palestiniens ont été blessés. Cette violence effroyable et ces souffrances doivent cesser. Cessez-le-feu », a lancé le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur le réseau social X.

A travers la bande de Gaza, les civils sont pris au quotidien dans les combats et les bombardements, qui n’ont épargné aucune zone, dévasté des quartiers entiers et forcé des milliers de familles à fuir.

« Nous n’avons pas mangé de pain depuis deux mois. Nos enfants sont affamés », a raconté à l’AFP  un homme de 35 ans habitant à Zeitun, dans le nord, qui est sorti tôt le matin pour acheter de la farine et a trouvé « des milliers de gens qui attendaient depuis de longues heures pour avoir un ou deux kilos de farine ».

« C’est un crime et un désastre. Un monde tellement injuste », a-t-il ajouté.

Selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), les besoins humanitaires sont « illimités ». « La famine se profile. Les hôpitaux se sont transformés en champs de bataille. Un million d’enfants font face à un traumatisme quotidien », a affirmé l’Unrwa.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -