AccueilMondeGaza : La trêve débute vendredi, première libération d'otages et de prisonniers

Gaza : La trêve débute vendredi, première libération d’otages et de prisonniers

La trêve dans les combats entre Israël et le Hamas va débuter vendredi matin et un premier groupe de 13 otages sera libéré dans l’après-midi, a annoncé jeudi le Qatar, le Hamas confirmant l’échange avec des prisonniers palestiniens.
« La pause humanitaire débutera à 07H00 (05H00 GMT) vendredi », a déclaré le porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères, Majed Al-Ansari, indiquant que 13 otages femmes et enfants retenus dans la bande de Gaza seraient libérés « aux alentours de 16H00 (14H00 GMT) le même jour », alors que les bombardements israéliens dans le petit territoire assiégé se poursuivent jeudi.
Le Qatar, médiateur-clé avec l’Egypte et les Etats-Unis, avait obtenu mercredi un accord portant sur une trêve de quatre jours renouvelable, doublée d’un échange de 50 otages retenus à Gaza contre 150 détenus Palestiniens.
La branche armée du mouvement islamiste Hamas a confirmé jeudi le début de la trêve à 07H00 vendredi, avec « un arrêt complet des activités militaires » pendant quatre jours, période pendant laquelle 50 otages, des « femmes et des enfants de moins de 19 ans », seront libérés, en contrepartie, pour chacun, de la libération de « trois prisonniers palestiniens, femmes et enfants ».
Un responsable israélien a précisé à l’AFP qu’Israël recevrait la veille au soir une liste avec les noms des otages devant être relâchés le lendemain.
Le Qatar n’a pas précisé le nombre de prisonniers palestiniens devant être relâchés vendredi.
Israël avait précédemment diffusé une liste de 300 Palestiniens susceptibles d’être libérés, comptant 33 femmes et 267 jeunes de moins de 19 ans. Parmi ces détenus, 49 sont membres du Hamas.
« Nous avons posé comme condition que (…) les prisonniers femmes et enfants palestiniens » soient libérés « par ordre d’ancienneté » en détention, a déclaré Bassem Naïm, haut responsable de  Hamas.
La plupart des prisonniers sont originaires de Cisjordanie occupée mais cinq sont de Gaza, a précisé pour sa part le responsable israélien, sous couvert d’anonymat. Les Gazaouis « vont être renvoyés chez eux », entrant « probablement » dans Gaza par un point de passage israélien dans le sud du territoire, a-t-il poursuivi.
Mercredi, la communauté internationale avait salué l’accord, y voyant un premier pas vers un cessez-le-feu durable. Cette trêve « ne peut pas seulement être une pause », avait toutefois averti l’ambassadeur palestinien à l’ONU, appelant à l’utiliser pour empêcher la « reprise de l’agression » israélienne.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -