AccueilMondeGaza : La trêve prolongée, de nouvelles libérations attendues

Gaza : La trêve prolongée, de nouvelles libérations attendues

De nouveaux otages aux mains du Hamas doivent être libérés mardi en échange de prisonniers détenus par Israël, après la prolongation pour deux jours de la trêve dans la bande de Gaza qui offre un répit supplémentaire aux habitants du territoire palestinien dévasté.

L’extension de la trêve, jusqu’à jeudi 05H00 GMT, doit permettre la libération d’environ 20 otages et 60 prisonniers supplémentaires, soit un ratio d’un otage pour trois prisonniers comme les jours précédents.

Dix otages israéliens et 30 prisonniers palestiniens doivent être libérés mardi, a annoncé une source proche du Hamas.

Toutefois, malgré l’arrivée via l’Egypte, depuis le 24 novembre, de centaines de camions, les besoins restent immenses et la situation humanitaire « catastrophique », selon un émissaire de l’ONU, dans le petit territoire où 1,7 des 2,4 millions d’habitants ont été déplacés par la guerre.

L’accord de trêve négocié sous l’égide du Qatar, avec l’appui de l’Egypte et des Etats-Unis, a permis jusqu’à présent la libération de 50 otages israéliens détenus à Gaza depuis le 7 octobre, et de 150 Palestiniens écroués dans des prisons israéliennes.

Dix-neuf otages étrangers, en grande partie des Thaïlandais vivant en Israël, ont été libérés par le Hamas en dehors du cadre de cet accord.

Mais en Israël, le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, reste soumis à une très forte pression de l’opinion publique, traumatisée par l’attaque du Hamas, qui exige le retour des otages.

L’armée israélienne a estimé qu’environ 240 personnes avaient été enlevées le 7 octobre et emmenées à Gaza.

Les alliés occidentaux d’Israël, à commencer par les Etats-Unis, ont eux aussi multiplié les appels à une extension de la trêve.

Peu avant la reconduction de la trêve, le bureau du Premier ministre israélien avait accepté d’inclure « 50 prisonnières » parmi lesquelles Ahed Tamimi, jeune icône de la cause palestinienne arrêtée début novembre, à la liste des Palestiniens susceptibles d’être libérés.

Pendant ce temps, les médiateurs s’activent en coulisses pour prolonger la trêve au-delà de jeudi.

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, se rendra une nouvelle fois en Israël et en Cisjordanie occupée d’ici à la fin de semaine, pour rencontrer Benjamin Netanyahu et le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Il « insistera sur le besoin de continuer à fournir une aide humanitaire à Gaza, d’assurer la libération de tous les otages et d’améliorer la protection des civils à Gaza », a indiqué un responsable américain.

Des milliers de Palestiniens, qui avaient cherché refuge dans le sud de la bande de Gaza, ont profité de la trêve pour rentrer chez eux dans le nord, la région la plus dévastée, ignorant l’interdiction de l’armée israélienne qui y a pris le contrôle de plusieurs secteurs du nord.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -