Habib Essid dans une interview spéciale : La situation s’est grandement améliorée...

Habib Essid dans une interview spéciale : La situation s’est grandement améliorée mais beaucoup reste à faire

par -

Les premières minutes d’une interview spéciale et exclusive accordée par le chef du gouvernement à la chaine Nessma Tv, dans la soirée du lundi 19 octobre 2015, Habib Essid, affichant un air serein tout prêt de la satisfaction, a ponctué ses réponses par des messages empreints d’apaisement, d”assurance et d’optimisme.

Pourtant, depuis l’avènement de la Révolution, nos finances publiques, qui étaient déjà caractérisées par un déficit chronique, se sont détériorées au fil de ces cinq dernières années.

 Et si la Tunisie a réussi sa transition politique, elle peine toujours à faire redémarrer son économie et rétablir un meilleur climat social. Selon des experts, la croissance sera encore une fois, en 2016, frileuse et incertaine, tandis que notre dette publique s’est amplifiée au point d’atteindre 50% de notre PIB.

 « En particulier en raison de l’interminable changement des gouvernements », fait remarquer le Premier ministre.

Pire encore, aujourd’hui, la société civile s’inquiète face à l’escalade du terrorisme, l’escalade des tensions entre l’UGTT et l’UTICA, entre l’UGTT et le ministère de l’Éducation, l’escalade des tensions contre le ministère des Affaires religieuses, la flambée des prix des denrées alimentaires, l’escalade du crime organisé et de la violence, la fermeture en cascade des hôtels durement touché par les deux dernières attaques terroristes meurtrières.

Dans ce contexte, le chef du gouvernement a assuré que « La situation en Tunisie s’est grandement améliorée. Nous avons commencé à travailler dans cette direction, évidemment beaucoup reste à faire mais nous sommes sur la bonne voie. Nous comptons sur toutes les parties et la société imbues d’énergie et d’amour de la patrie pour le culte du dialogue et pour consentir des sacrifices afin de venir, tous ensemble, à bout des difficultés. »

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire