AccueilMondeHamas: Nouvelles libérations d'otages et de prisonniers au cinquième jour de trêve

Hamas: Nouvelles libérations d’otages et de prisonniers au cinquième jour de trêve

Un nouveau groupe d’otages retenus à Gaza a été relâché mardi en échange de la libération de 30 Palestiniens emprisonnés par Israël, après la prolongation pour 48 heures de la trêve entre le Hamas palestinien et l’armée israélienne.
Plusieurs otages israéliennes, accompagnées par des combattants palestiniens masqués du Hamas et du Jihad islamique, ont été remises au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Rafah, dans le sud du territoire palestinien près de la frontière égyptienne, selon un photographe de l’AFP sur place.
Les douze otages libérés, dix Israéliennes et deux Thaïlandais selon Israël et le Qatar, ont été « emmenés vers des hôpitaux israéliens où ils retrouveront leurs familles », a indiqué l’armée israélienne, qui a confirmé leur arrivée en Israël via l’Egypte.
En échange, 30 prisonniers palestiniens, tous des femmes et des jeunes de moins de 19 ans, ont été libérés, a annoncé l’autorité pénitentiaire israélienne.
Entrée en vigueur le 24 novembre, la trêve dans la guerre entre Israël et le Hamas a été prolongée jusqu’à 05H00 GMT jeudi. Au total, 20 otages israéliens et 60 prisonniers palestiniens doivent être libérés au cours de cette extension, selon le Qatar, principal médiateur dans les négociations sur le dossier des otages.
L’accord de trêve, négocié avec l’appui également de l’Egypte et des Etats-Unis, a déjà permis la libération de 60 otages israéliens et de 180 Palestiniens écroués dans des prisons israéliennes.
Vingt-et-un otages étrangers, en majorité des Thaïlandais vivant en Israël, ont été libérés hors du cadre de cet accord.
Au cinquième jour de la trêve, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, reste soumis à une très forte pression de l’opinion publique, traumatisée par l’attaque du Hamas.
« L’armée israélienne est prête à reprendre les combats. Nous profitons des jours de pause pour (…) renforcer notre préparation », a affirmé le chef d’état-major israélien, Herzi Halevi.
De leur côté, le Hamas et le Jihad islamique ont voulu montrer leur unité mardi.
Avant de libérer ensemble les 12 otages mardi soir, les branches armées des deux mouvements, les brigades Ezzedine al-Qassam du Hamas et les brigades al-Quds du Jihad islamique, ont organisé des parades militaires.
« Nous avons montré que la résistance se tient unie », a affirmé Mossaab al-Barim, porte-parole du Jihad islamique, à l’AFP, à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, après la remise des otages.
« Nous sommes déterminés à poursuivre la lutte », a-t-il ajouté.
D’autre part, les chefs des services de renseignement américain et israélien se trouvent eux à Doha.
La prolongation de la trêve à Gaza a par ailleurs permis l’entrée de nouveaux camions d’aide humanitaire dans le territoire palestinien, assiégé et bombardé sept semaines durant par l’armée israélienne.
Déjà soumis à un blocus israélien terrestre, maritime et aérien depuis 2007, le territoire surpeuplé a été placé le 9 octobre en état de siège total par Israël, et subit depuis de graves pénuries d’eau, de nourriture, de carburant, de médicaments et d’électricité.
En outre, quelque 1,7 des 2,4 millions d’habitants de la bande de Gaza ont été déplacés par la guerre, fuyant le nord du territoire vers le sud.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -