AccueilActualitésHuit lauréats seront honorés dans le cadre du concours national de l’innovation...

Huit lauréats seront honorés dans le cadre du concours national de l’innovation Tunisie 2018

Huit lauréats seront honorés dans le cadre du concours national de l’innovation Tunisie (CNI) 2018, dont la remise des prix aura lieu au mois de novembre 2018, à l’occasion de la 2ème édition des journées nationales de transfert de technologies (JNTT), a indiqué Kamel Ouerfelli directeur central du centre d’innovation et de développement technologique à l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).

- Publicité-

« Jusqu’à aujourd’hui, près de 330 candidats se sont inscrits pour participer à ce concours, dont l’objectif principal est l’encouragement de l’innovation, l’émergence de jeunes talents porteurs d’idées innovantes et l’accompagnement des projets innovants pour les conduire à la concrétisation effective « , a -t-il ajouté, à l’occasion d’une journée de promotion de la 3ème édition du CNI 2018 pour les gouvernorats du Grand Tunis.

Le 27 juillet 2018 est la date de clôture de la réception des dossiers de candidature, lesquels seront évalués sur la base de la créativité, de l’innovation, la faisabilité, les avantages de l’innovation, les bénéfices envisagés de l’innovation pour la région et les perspectives de développement de l’innovation proposée.

Ouerfelli a précisé que ce concours concernera quatre catégories, à savoir les entreprises industrielles et prestataires de services liés à l’industrie, les établissements universitaires, les centres, les laboratoires ou les unités de recherche ( publiques et privées), ainsi que les start-ups et les innovateurs indépendants.

« Deux prix financiers seront décernés à chaque catégorie. Le premier prix est d’une valeur de 10 mille dinars et le deuxième est de 5 mille dinars « , a-t-il précisé.

Les lauréats bénéficieront, selon le rang obtenu, d’un coaching adapté à chacun d’entre eux, d’une prise en charge d’une participation à un salon/conférence internationale, ainsi que d’une participation gratuite durant une année aux manifestations économiques organisées par l’APII en Tunisie, et d’une page publicitaire sur les supports de communication édités par l’APII.

D’après Ouerfelli, tout le monde est conscient, aujourd’hui, que l’innovation n’est plus un luxe ou un choix mais une nécessité pour la compétitivité et la pérennité de l’entreprise, notamment dans un monde de globalisation.
Toutefois, les difficultés que les innovateurs rencontrent sont principalement d’ordre administratif, en termes de procédures et réglementations, et financier car les projets innovants sont difficilement bancables, du fait que les établissements bancaires évitent de financer ce genre de projets.
Pour booster l’innovation en Tunisie, il faut encourager les jeunes qui ont des idées et projets innovants, rapprocher entre les mondes de la recherche et de l’entreprise, en accélérant le transfert des technologies entre le monde de la recherche et celui industriel, lequel doit exprimer ses besoins technologiques et identifier les centres de recherche aptes à produire cette technologie.
Pour sa part, Samir Bechouel, directeur général de l’APII a précisé que son département a élaboré un projet de loi régissant le mécanisme de financement du crowdfunding, qui est une vraie révolution pour le financement des projets innovants. Ce projet de loi devrait être adopté par le gouvernement avant d’êre soumis à l’ARP, a -t-il dit.

Bechouel a critiqué l’absence d’un cadre juridique clair qui identifie l’innovation et la partie de référence chargée de ce domaine, et créé également une synergie entre tous les acteurs opérant dans le domaine de l’innovation.

Pour sa part, Ouafa Belgacem représentante de l’association tunisian startups a relevé que les principaux axes prioritaires qui nécessitent l’appui de différents intervenants et partenaires techniques publics et privés concernent la mobilité internationale pour que l’innovateur soit au diapason de tout ce qui se passe dans le monde, la visibilité sur la scène nationale et internationale pour attirer l’aide financière et la recherche et développement (R&D), car le fait de limiter l’innovation au stade de la naissance de la startup ne garantit pas la survie de cette dernière.

Sur le long terme, le meilleur programme pour booster l’innovation est d’investir dans la créativité depuis le plus jeune âge. Si nous voulons investir dans les inventeurs de demain, il faut investir, aujourd’hui, dans les programmes artistiques et culturels des entreprises créatives, a-elle conclu.
Le concours national de l’innovation Tunisie (CNI) 2018 est organisé par l’APII, sous l’égide du ministère de l’Industrie et des PME en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et avec des organisations professionnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,728FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,479SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles