Israël-Palestine : Les appels au calme s’enchaînent

Israël-Palestine : Les appels au calme s’enchaînent

par -
Les appels au calme se sont multipliés en Israël et au niveau international face aux violences déclenchées à Jérusalem-Est par le meurtre mercredi 2 juillet d'un adolescent palestinien

Les appels au calme se sont multipliés en Israël et au niveau international face aux violences déclenchées à Jérusalem-Est par le meurtre mercredi 2 juillet d’un adolescent palestinien, apparemment en représailles au meurtre de trois jeunes Israéliens.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou en personne est monté en créneau pour condamner “ce crime abominable” et réclamer que les enquêteurs fassent diligence pour retrouver ses auteurs, tout en appelant à “ne pas se faire justice soi-même”.

La famille d’un des trois jeunes Israéliens inhumés mardi lors d’une cérémonie nationale en présence de dizaines de milliers de personnes s’est, elle aussi, élevée contre le meurtre.

Le sang n’a qu’une couleur. Un meurtre est un meurtre, quels que soit la nationalité ou l’âge et ne peut en aucun cas être justifié”, a-t-elle affirmé dans un communiqué.

De son côté, la conseillère à la sécurité nationale du président Barack Obama, Susan Rice, a qualifié d'”odieux” le meurtre du jeune Mohammad Abou Khdeir, appelant Israéliens et Palestiniens à ne pas entrer dans un cycle dangereux de représailles.

Un acte de vengeance

Toute la journée de mercredi, de violents affrontements ont opposé de jeunes Palestiniens, lançant des pierres et des cocktails Molotov, à des policiers israéliens tirant des balles en caoutchouc dans de nombreux quartiers de Jérusalem-Est occupé et annexé. Les heurts se sont poursuivis dans la nuit, selon des témoins.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire