AccueilActualitésL'UTICA offusquée par la grève au Port de Radès

L’UTICA offusquée par la grève au Port de Radès

Les membres du Conseil National de l’UTICA, deuxième plus haute instance après le Congrès, ont mis en garde contre tout blocage de l’activité économique dont les conséquences seront plus graves sur l’ensemble du tissu économique tunisien.

- Publicité-

Les membres du conseil ont évoqué la grève de 5 jours observée au Port de Radès (08 au 12 juillet 2013) qui a causé des pertes importantes pour les opérateurs économiques et a terni l’image de la Tunisie auprès des investisseurs étrangers, précise, vendredi, un communique de la centrale patronale.

« Les autorités de tutelle sont appelées à prendre les dispositions nécessaires pour faire face à ce genre de comportement menaçant les intérêts économiques du pays et prenant en otage un de ses principaux ports », ont souligné les membres du conseil, au cours de leur première réunion après le congrès national de l’UTICA tenue, jeudi 18 juillet 2013, au siège de l’UTICA sous la présidence de Mme Wided Bouchamaoui.

Les membres du conseil national de l’UTICA ont, par ailleurs, insisté sur l’importance de renforcer les liens de concertation aussi bien avec le gouvernement qu’avec la centrale syndicale (UGTT), afin de résoudre, dans les plus brefs délais, les problèmes et les conflits sociaux qui peuvent freiner certains secteurs et assainir le climat social en général.

Sur un autre plan, la réunion du conseil national a été marquée par l’adoption du projet du nouveau règlement intérieur de l’UTICA, ainsi que l’élection du comité d’éthique et du recours et du comité du contrôle financier, conformément aux nouveaux statuts de la centrale patronale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,723FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,478SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles