La Chine inonde l’Afrique de financements, n’en déplaise à l’Europe

La Chine inonde l’Afrique de financements, n’en déplaise à l’Europe

par -

Le président chinois, Xi Jinping, a dépêché son ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, en Afrique pour une grande tournée qui réaffirme les ambitions de Pékin sur le continent africain, une ambition dont il a les moyens. Wang Yi a débuté son périple en Éthiopie, le 3 janvier 2019, puis cap sur le Burkina Faso le 4 janvier, ensuite le Sénégal et enfin la Gambie, rapportent l’AFP et Jeune Afrique.

Il sera question de gros investissements, et plus précisément de prêts, sur lesquels la Chine est particulièrement généreuse et envisage même de monter jusqu’à 60 Milliards de dollars prochainement. L’Europe et les Etats-Unis, dans une situation économique très délicate en ce moment, sont incapables de suivre la folle cadence chinoise en Afrique. Alors ils tentent de gêner le concurrent chinois en alertant les pays africains sur les risques de surendettement vis-à-vis des banques chinoises. Et quand on dit ça au chef de la diplomate chinoise, ça le fait presque rire. «De manière générale, la dette en Afrique est une problématique qui dure depuis longtemps et est un produit de l’histoire, a-t-il estimé. Elle n’est pas apparue aujourd’hui, et elle encore moins provoquée par la Chine», a rétorqué Yi.
«Nous savons qu’en termes de financement, certains pays africains ont rencontré des difficultés», a-t-il admis lors d’une conférence de presse à Addis-Abeba, en Ethiopie. Et Pékin est justement là pour faire ce que les Européens surtout ne sont plus capables de faire en Afrique, même si l’Europe, notamment la France, s’active pour reprendre sa place sur son ancienne chasse gardée.

A noter que la Chine est devenue, assez rapidement, le plus gros bailleur bilatéral pour les infrastructures en Afrique; elle injecte en Afrique plus que ce que décaissent la Banque africaine de développement (BAD), l’Union européenne, la Société financière internationale (IFC), la Banque mondiale et le G8 réunis. Cela donne une idée sur le coup de main de la Chine ! «La Chine y attache beaucoup d’importance, en tant qu’amie et sœur de l’Afrique. Nous sommes toujours prêts à faire un geste quand les pays africains en ont besoin», a déclaré Yi.
Signalons que lors de sa rencontre avec le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, le ministre chinois a annoncé un appui de 63,9 millions d’euros à la force conjointe du G5 Sahel, 70,3 millions d’euros pour le dépôt militaire de Douala, au Cameroun et 1 million d’euros pour la mission de l’Union africaine en Somalie, d’après l’agence turque Anadolu Agency.

Enfin sachez que l’investissement étranger chinois en Afrique subsaharienne est monté à 298 Milliards de dollars entre 2005 et 2018, d’après le think tank américain American Enterprise Institute (AEI). Ni l’Europe ni les Etats-Unis ne peuvent en dire autant…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire