AccueilMondeLa CPI demande des mandats d'arrêt contre et Netanyahu et Gallant

La CPI demande des mandats d’arrêt contre et Netanyahu et Gallant

La Cour pénale internationale cherche à obtenir des mandats d’arrêt contre le chef du Hamas, Yahya Sinwar, et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité dans le cadre des attaques du 7 octobre contre Israël et de la guerre qui s’en est suivie à Gaza, a déclaré le procureur général de la Cour, Karim Khan, dans une interview accordée lundi à Christiane Amanpour, sur CNN.
Il a indiqué que la CPI cherchait également à obtenir des mandats d’arrêt à l’encontre du ministre israélien de la défense, Yoav Gallant, ainsi que de deux autres hauts responsables du Hamas : Mohammed Diab Ibrahim al-Masri, chef des brigades Al Qassem, plus connu sous le nom de Mohammed Deif, et Ismail Haniyeh, chef politique du Hamas.
C’est la première fois que la CPI vise le dirigeant d’un proche allié des États-Unis. Cette décision place Netanyahu dans la même situation que le président russe Vladimir Poutine, à l’encontre duquel la CPI a délivré un mandat d’arrêt dans le cadre de la guerre menée par Moscou contre l’Ukraine.
Un groupe de juges de la CPI va maintenant examiner la demande de mandats d’arrêt présentée par  Khan.
Les charges retenues contre Netanyahou et Gallant comprennent « l’extermination, la famine comme méthode de guerre, y compris le refus de l’aide humanitaire, le ciblage délibéré des civils dans le conflit », a déclaré  Khan à  Amanpour.
Lorsque des informations ont fait surface le mois dernier, selon lesquelles le procureur général de la CPI envisageait cette ligne de conduite,  Netanyahu a déclaré que tout mandat d’arrêt de la CPI à l’encontre de hauts responsables du gouvernement et de l’armée israéliens « serait un outrage aux proportions historiques » et qu’Israël « dispose d’un système juridique indépendant qui enquête rigoureusement sur toutes les violations de la loi ».
Interrogé par Amanpour sur les commentaires de  Netanyahu, . Khan a déclaré : « Personne n’est au-dessus de la loi » : « Personne n’est au-dessus de la loi.
Il a ajouté que si Israël n’est pas d’accord avec la CPI, « il est libre, malgré ses objections à la compétence, de former un recours devant les juges de la Cour et c’est ce que je lui conseille de faire ».
Israël et les États-Unis ne sont pas membres de la CPI. Toutefois, la CPI affirme avoir compétence sur Gaza, Jérusalem-Est et la Cisjordanie après que les dirigeants palestiniens ont formellement accepté d’être liés par les principes fondateurs de la Cour en 2015.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -