AccueilActualitésLa juge des biens confiqués ouvre une procédure pénale contre des hauts...

La juge des biens confiqués ouvre une procédure pénale contre des hauts cadres du ministère des affaires sociales

Une procédure pénale a été ouverte contre des hauts cadres du ministère des affaires sociales, a annoncé, mardi, à l’Agence TAP, la vice-présidente du tribunal de première instance de Tunis et juge chargée des biens confisqués, Leila Abid. L’objectif de cette procédure étant de « contester la décision selon laquelle le centre « Farhat Al Hayet »,  placé sous tutelle judiciaire, est exclu de la liste des recrutements de cadres spécialisés dans l’éducation des personnes handicapées », a-t-elle expliqué.
« Un haut fonctionnaire du ministère a sciemment et abusivement usé de sa qualité pour contraindre les éducateurs, liés par un contrat avec le centre « Farhat Al Hayat, à présenter leur démission », a-t-elle révélé.
« Il leur a proféré des menaces d’exclusion de toute opération de recrutement. Ce qui constitue une attitudevivement condamnable et répréhensible au vu de la législation pénale », a-t-elle estimé.
« Nous avons avisé le chef du cabinet du ministre des affaires sociales de ce sujet », a-t-elle dit, précisant que « les agissements du responsable en question interviennent sur fond d’une affaire de corruption dévoilée » par la magistrate en charge du contrôle de ce centre.

- Publicité-

TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,453SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles