La production saoudienne de pétrole amputée de moitié

La production saoudienne de pétrole amputée de moitié

par -

Le ministre saoudien de l’Énergie, le prince Abdel Aziz ben Salmane, a annoncé que les explosions dues aux attaques par drones de deux installations pétrolières, ont causé l’interruption de la production d’environ deux milliards de pieds cubes (56,6 millions de mètres cubes) de gaz associé, extrait avec le brut. «En conséquence, l’approvisionnement en éthane et en gaz naturel liquéfié va baisser de 50%», a-t-il précisé, ajoutant que l’approvisionnement domestique en carburant, électricité et en eau n’avait pas été affecté.

L’attaque a frappé le site d’Abqaiq qui abrite la plus grande usine de traitement du pétrole d’Aramco. L’autre site touché est celui de Khurais, à 250 kilomètres de Dahran, qui est l’un des principaux champs pétroliers de l’entreprise publique.

Le retour à la normale n’est pas attendu avant «des semaines plutôt que des jours», a fait savoir dimanche à Reuters une source au fait de la situation. Reconnaissant le sérieux des attaques, les autorités de Ryad n’ont avancé aucun délai avant la reprise totale de la production.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire