AccueilMondeLa question chinoise s’impose à l’OTAN et aux Européens

La question chinoise s’impose à l’OTAN et aux Européens

Après le chancelier allemand, Olaf Scholz, Charles Michel, le président du Conseil européen, doit rencontrer Xi Jinping à Pékin, jeudi 1er décembre, devançant dans la capitale chinoise le président français, Emmanuel Macron, et la nouvelle cheffe du gouvernement italien, Giorgia Meloni. Que les dirigeants politiques européens rendent ainsi visite au chef de la seconde puissance économique mondiale, premier partenaire commercial, qui plus est, du Vieux Continent, n’est pas une surprise. Reste que le débat à Bruxelles et entre Européens sur la nature de la relation à entretenir avec le géant asiatique est vivace, sous la pression constante de l’allié américain.

En octobre, rappelle le quotidien Le Monde, les chefs d’Etat des Vingt-Sept ont décidé de conserver le dialogue ouvert avec la Chine, pays qu’ils définissent à la fois comme un partenaire, un concurrent et un rival systémique. Jeudi, à Pékin, Charles Michel doit s’entretenir, en plus de la guerre en Ukraine, des grands sujets globaux et commerciaux.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -