La Tunisie et l’Algérie conviennent d’un nouveau plan de lutte antiterroriste

La Tunisie et l’Algérie conviennent d’un nouveau plan de lutte antiterroriste

par -

Des responsables gouvernementaux algériens et tunisiens se sont réunis mercredi dernier à Tunis pour discuter des moyens de sécuriser leur frontière commune. Cette rencontre intervient suite à l’attaque sur une patrouille de la Garde nationale à Ain Soltane qui a fait six tués.

Selon le journal Al-Araby Al-Jadeed , basé à Londres , de hauts responsables des forces de sécurité algériennes ont rencontré leurs homologues tunisiens lors d’une visite surprise. La même source a souligné qu’ils ont examiné la prolifération des groupes armés et échangé toutes les informations disponibles, y compris l’identité des terroristes actifs dans les zones frontalières.

Les deux parties ont convenu d’élaborer un nouveau plan de coordination sécuritaire visant à éliminer la présence de groupes terroristes à la frontière. Une salle commune d’opérations militaires et de sécurité sera mise en place e, avec des communications directes entre les commandants sur le terrain le long de la frontière.

“Cela permettra de coordonner les opérations militaires et de renseignement afin de traquer les terroristes”, a expliqué une source locale. “L’Algérie œuvre également à fournir un soutien logistique aux forces de sécurité tunisiennes stationnées à la frontière, la Tunisie n’ayant pas les moyens de lutter efficacement contre le terrorisme”.

La source anonyme a également souligné le fait que l’engagement de l’Algérie à soutenir son voisin de l’Est provient ressortit à sa certitude que la présence continue de terroristes dans la région s’étendra au territoire algérien. On pense qu’il y avait des liens et une coordination entre les terroristes qui ont perpétré l’attaque de Jendouba dimanche dernier et ceux qui ont posé des mines sur le chemin de l’armée algérienne dans la zone frontalière en février dernier, tuant cinq soldats.

Le ministre algérien de l’Intérieur Noureddine Bedoui a inspecté la zone frontalière près du lieu où a été perpétrée de la dernière attaque contre la Garde nationale tunisienne. Il a insisté sur le fait que la sécurité de la Tunisie est la sécurité de l’Algérie et réciproquement. Il a également parlé de la coordination entre l’Algérie et la Tunisie dans les affaires de sécurité et a souligné l’engagement de son pays à lutter contre le terrorisme jusqu’à son élimination.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire