AccueilActualitésLa Tunisie fait son entrée dans le Top 10 des pays africains...

La Tunisie fait son entrée dans le Top 10 des pays africains les plus endettés

Selon un rapport du Centre d’Étude et de Réflexion sur le Monde Francophone (CERMF), sept pays africains auront un ratio dette publique/produit intérieur brut supérieur à la barre symbolique des 100% à la fin de l’année 2021.

- Publicité-

Publiée le mercredi 27 octobre 2021 et extrapolant les données du Fonds monétaire international (FMI) au 20 octobre 2021, cette projection établit un classement des dix États les plus endettés.

En tête de liste, on trouve le Soudan, avec 56 milliards de dollars de dette. Toutefois, le taux d’endettement de ce géant d’Afrique de l’Est est tombé à 209,9 % du PIB contre 272,9 % fin 2020, grâce notamment à la décision en juillet 2021 des pays du Club de Paris d’annuler une partie de sa dette (14,1 milliards de dollars, dont 5 milliards de dollars par la France, sur les 23,5 milliards de dollars dus). Dans cette liste des pays les plus endettés du continent figurent deux pays méditerranéens : la Tunisie et l’Egypte (dette de 91,4% de son PIB).

La Tunisie ferait ainsi « une entrée remarquable et historique », comme l’indique le rapport, à la neuvième place de ce Top 10 avec une dette atteignant 90,20% de son produit intérieur brut (PIB), contre 89,7% en 2020. « Autrefois considérée comme un modèle de développement économique et social pour l’ensemble de l’Afrique et du monde arabe, malgré quelques lacunes, parfois exagérées, la Tunisie a en effet connu une décennie perdue en enregistrant une croissance économique annuelle de seulement 0,7% en moyenne sur la période décennale 2011-2020 », analyse le CERMF.

Le Centre souligne également que « ce pays d’Afrique du Nord, qui jouissait auparavant d’une excellente réputation sur les marchés financiers internationaux, sans équivalent sur le continent en dehors de l’Afrique du Sud à l’époque, n’est désormais plus en mesure de lancer la moindre émission obligataire dans des conditions optimales (taux d’intérêt bas proches de ceux dont bénéficient certains pays développés). Cela oblige le pays à se tourner vers le FMI et la Banque mondiale, et/ou à rechercher la garantie financière d’une grande puissance étrangère.

Depuis la révolution tunisienne de janvier 2011, la Tunisie ne parvient pas à juguler son instabilité politique et sa crise économique, rappelle à ce propos le site Econostrum.

1 COMMENTAIRE

  1. triste record et classement de la Tunisie après 10 ans de gestion catastrophique des islamistes et leurs differents alliés pendant 10 ans jamais la Tunisie qui était un modèle de developpement et de gestion financière avant la révolution et qui a eu le respect des bailleurs des fonds et des instances financières internationales est entrée aujourd’hui dans les 10 pays africains qui ont des dettes insupportables et qui ne peuvent plus recourir aux crédits extérieurs sans passer par le club de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,847SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles