AccueilActualitésLa Tunisie prête à négocier un accord de libre-échange avec l'Ukraine

La Tunisie prête à négocier un accord de libre-échange avec l’Ukraine

La Tunisie est prête à entamer le processus de négociation sur la conclusion d’un accord sur une zone de libre-échange (ZLE) avec l’Ukraine, les négociations pourraient commencer au premier trimestre 2022, selon  l’ambassadeur d’Ukraine  à Tunis, Volodymyr Khomanets. « La Tunisie considère l’Ukraine comme un partenaire stratégique, et cela a été déclaré. La Tunisie a confirmé qu’elle était prête pour le processus de négociation lors de consultations en juillet de cette année », a déclaré le diplomate  lors de la présentation de l’étude « Evidence-based Policy Making – Economic Impact Assessments of Potential Free Trade Agreements of Ukraine », qui s’est tenue à Kiev jeudi.

- Publicité-

Cité par « Ukraine open for business », il aa noté que la Tunisie cherche à diversifier la géographie de l’activité économique étrangère : « Ils ont l’expérience de la conclusion d’accords de libre-échange (ALE) avec des partenaires tels que la Turquie, la Grande-Bretagne. Ils en sont quelque peu déçus, c’est pourquoi l’Ukraine est considérée comme un partenaire commercial plus fiable et prometteur », a déclaré l’ambassadeur. Il a souligné que l’ALE avec la Tunisie ouvrira également à l’Ukraine les marchés de ses deux voisins, l’Algérie et la Libye, rappelant que  la Tunisie fait partie de la convention pan-euro-méditerranéenne.

L’Ukraine s’intéresse à la Tunisie du point de vue de l’ouverture du marché européen pour elle-même, et la partie tunisienne, selon lui, est prête à introduire des règles libérales pour le commerce sur la base de quotas.

Comme l’a noté le directeur scientifique de l’Institut de recherche économique et de conseil politique Veronika Movchan, présentant une évaluation de l’impact potentiel de l’ALE avec la Tunisie, les céréales et les métaux ferreux sont la base des exportations ukrainiennes vers ce pays. Selon elle, la modélisation de l’introduction de l’ALE avec la Tunisie suppose une augmentation des exportations ukrainiennes vers ce pays de 115%, ce qui est dû à une faible base comparative, et les importations en Ukraine – de 53%. « Sur le plan sectoriel, la métallurgie en bénéficiera principalement, ainsi que la production végétale », a-t-elle  affirmé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,846SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles