AccueilActualitésLa Tunisie soumet au Conseil de sécurité un projet de résolution sur...

La Tunisie soumet au Conseil de sécurité un projet de résolution sur le barrage éthiopien

La Tunisie a soumis à ses partenaires du Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution appelant le gouvernement éthiopien à arrêter le deuxième remplissage du barrage Renaissance et à s’abstenir de toute déclaration ou procédure susceptible de compromettre le processus de négociation.

- Publicité-

A quelques heures de cette réunion, d’intenses démarches soudanaises et égyptiennes se développent visant à présenter leur position concernant le barrage Renaissance.

Khartoum et Le Caire ont convenu d’intensifier les consultations avec les États membres du Conseil de sécurité des Nations unies – avant la session de jeudi – afin de mobiliser le soutien à la position des deux pays, qui décrète la nécessité d’un accord juridiquement contraignant sur le remplissage et l’exploitation du barrage.

La Tunisie, avec son projet de résolution, prévoit que le Conseil de sécurité demande à l’Egypte, à l’Ethiopie et au Soudan de reprendre leurs négociations à la demande du Président de l’Union africaine et du Secrétaire général des Nations Unies.

Il ordonne également aux trois pays de parvenir, dans un délai de six mois, à un accord contraignant concernant le remplissage et la gestion du barrage.

Selon le projet de résolution, l’accord contraignant doit « garantir la capacité de l’Éthiopie à produire de l’hydroélectricité à partir du barrage et, dans le même temps, empêcher tout dommage significatif à la sécurité de l’eau pour les deux pays tributaires. »

Le Conseil de sécurité, dans le cadre de la résolution, doit appeler « les trois pays à s’abstenir de toute déclaration ou procédure susceptible de présenter le processus de négociation, tout en appelant l’Éthiopie à « s’abstenir de poursuivre le remplissage unilatéral du réservoir du barrage. »

Le Conseil de sécurité n’a pas précisé de date pour le vote sur le projet de résolution tunisien, bien que les diplomates estiment qu’un vote au cours de la session de jeudi est peu probable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,449SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles