AccueilActualitésLa Turquie «vivement préoccupée» par la suspension du Parlement tunisien

La Turquie «vivement préoccupée» par la suspension du Parlement tunisien

Première réaction officielle internationale aux mesures annoncée, dimanche soir, par le président de la République tunisienne , Kais Saied, la Turquie est « profondément préoccupée » par la suspension du parlement tunisien, qui représente « la volonté du peuple », a déclaré lundi le ministère turc des Affaires étrangères.

- Publicité-

« Protéger les acquis démocratiques et la position unique de la Tunisie, qui est une réussite exemplaire en termes de processus démocratique conforme aux attentes des peuples de la région, est non seulement vital pour la Tunisie, mais aussi pour la région », a-t-il souligné  dans une déclaration écrite.

« Dans ce cadre, nous souhaitons que la légitimité démocratique soit rétablie dans le cadre des décrets de la constitution tunisienne dans les meilleurs délais », a-t-il indiqué ajoutant que la Turquie est convaincue que le peuple tunisien saura surmonter ce défi et a promis son soutien.

« La Turquie ne doute pas que le peuple tunisien, qui a su relever de nombreux défis sur le chemin de la démocratie, saura également surmonter l’épreuve actuelle. »

La suspension du parlement élu en Tunisie et l’éviction du gouvernement constituent un coup d’État contre la légitimité politique, a déclaré lundi le porte-parole du Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir, Ömer Çelik.

« Cette initiative illégitime du président tunisien, n’a aucune base constitutionnelle », a écrit Çelik sur Twitter.

« La Turquie et la Tunisie ont des liens politiques, économiques, culturels et humanitaires forts qui remontent à l’histoire. La Turquie est aux côtés du peuple tunisien et respecte son combat pour la démocratie. »

Le président du Parlement, Mustafa Şentop, a également commenté les développements, en disant : « Les incidents en Tunisie sont inquiétants ; les décisions interdisant au parlement élu et à ses députés de faire leur travail sont un coup d’État contre le système constitutionnel. »

Il a souligné que les coups d’État militaires et bureaucratiques sont illégaux partout, comme c’est le cas en Tunisie.

« Le peuple tunisien protégera son système constitutionnel et sa loi », ajoute-t-il.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,568SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles