AccueilActualitésL'augmentation des tarifs de l'eau potable "un fardeau" pour le consommateur (ODC)

L’augmentation des tarifs de l’eau potable « un fardeau » pour le consommateur (ODC)

L’Organisation de défense du consommateur (ODC) estime que les hausses répétitives des tarifs de l’eau potable constituent «un fardeau pour le consommateur»

- Publicité-

Deux semaines après la publication des nouveaux tarifs de l’eau potable, fixés en vertu d’un arrêté du ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, et publié, dans le Jort N° 43 du 21 mai 2021, l’ODC appelle dans un communiqué publié, vendredi,i à réviser la répartition des tranches de consommation afin d’augmenter la part de première tranche destinée aux familles nécessiteuses fixée à 20 m3 qui devient insuffisante pour elles, et qui a été estimée à 200 millimes le mètre cube à la consommation.

L’ODC a demandé à la SONEDE de s’attaquer  avec audace aux  problèmes structurels qu’elle rencontre afin de trouver des solutions qui tiennent en considération la situation du citoyen et l’intérêt commun.

Elle s’est dite étonnée de l’augmentation des tarifs de l’eau potable à un moment où la Tunisie passe par une situation difficile, sans pour autant améliorer les services de la société qui restent en deçà du niveau requis, d’autant que plusieurs régions souffrent de la rareté de l’eau potable sinon des coupures répétitives dans l’approvisionnement.

Elle a ajouté que beaucoup de citoyens souffrent de la médiocrité de la qualité de l’eau potable, ce qui a poussé certains d’entre eux à avoir recours à la consommation des eaux minérales, qui représentent pour leurs budgets un coût supplémentaire, alors que les plus démunis consomment de l’eau malgré sa mauvaise qualité.

L’ODC a considéré que la rareté de ressources en eau et la modestie des moyens ne peuvent justifier le recours de la SONEDE aux solutions faciles pour préserver ses équilibres financiers et faire en contrepartie endosser le citoyen de lourdes charges sans aborder les grands problèmes dont elle souffre, à l’instar de l’absence de la bonne gouvernance.

Les nouveaux tarifs de l’eau potable ont été fixés en vertu d’un arrêté du ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, et publié, dans le Jort N° 43 du 21 mai 2021.

En vertu de cet arrêté, qui annule et remplace celui du 6 avril 2020, fixant le prix de l’eau potable, les nouveaux prix de l’eau potable ont été fixés, hors taxe sur la valeur ajoutée, en deux catégories: des tarifs progressifs et des tarifs uniformes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,435SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles