AccueilMondeLe Liban plongé dans le noir après l'arrêt de centrales électriques privées...

Le Liban plongé dans le noir après l’arrêt de centrales électriques privées de carburant

Le Liban a été plongé dans le noir, samedi 9 octobre, après l’arrêt de l’activité de deux importantes centrales thermiques électriques faute de carburant, a annoncé la compagnie nationale Electricité du Liban (EDL). Ces pauses forcées ont conduit à un « effondrement total du réseau sans aucune possibilité de le restaurer pour le moment », selon l’entreprise. Dimanche, le gouvernement a annoncé un redémarrage partiel des deux centrales, grâce à une aide en gazole fournie par l’armée.

- Publicité-

Ces coupures ont paralysé la vie de la population et plusieurs secteurs vitaux. Les gérants de générateurs privés, qui prennent généralement le relais dans ce cas, ont rationné commerces, hôpitaux et foyers, à mesure que le carburant se raréfiait.

Il s’agit de la deuxième panne totale signalée depuis le début du mois. Pour la première, le réseau avait été rétabli quelques jours plus tard. Selon EDL, un pétrolier devait arriver samedi soir et être déchargé en début de semaine prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,847SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles