AccueilActualitésLe ministre de la Justice oeuvre à renforcer le secteur en ressources...

Le ministre de la Justice oeuvre à renforcer le secteur en ressources humaines et à développer les systèmes législatif et informatique

La ministre de la Justice par intérim Hasna Ben Slimane a affirmé jeudi que le département se fixe comme priorités de renforcer le secteur en ressources humaines et à développer les systèmes législatif et informatique

- Publicité-

Elle a indiqué certains projets programmés pour 2016/2020 n’ont pas pu être exécutés, en particulier ceux relatifs au système pénal, au renouvellement de l’infrastructure judiciaire et à la numérisation.

La ministre qui s’exprimait au cours d’une séance d’audition au parlement, a évoqué les statistiques de l’année judiciaire 2019/2020 où sur les 2 millions 72 mille affaires enregistrées, 1 million 840 mille ont été jugées.

Selon elle, le nombre important des affaires pendantes et des jugements en attente d’exécution entravent le service judiciaire et en réduit l’efficacité.

S’agissant des affaires de violence à l’égard des femmes, la ministre a affirmé que durant la même période 3941 procès ont été jugés.

En ce qui concerne la consommation de drogue, 2029 affaires ont été jugées contre 685 affaires de trafic de stupéfiants.

Au sujet de la situation dans les prisons tunisienne, Ben Slimane a indiqué que jusqu’au mois d’avril dernier le nombre des détenus a atteint 21 mille 901, contre une capacité d’accueil se situant autour de 19 mille 383 lits.

Et d ‘ajouter que depuis l’apparition du premier cas de contamination par le coronavirus en Tunisie, seulement 87 détenus ont été testés positifs, rappelant la contribution de ces derniers à la confection des masques de protection.

Les participants à la journée parlementaire « Lina Ben Mhenni », organisée mercredi par le Courant démocrate à l’Académie parlementaire avaient souligné l’urgence d’engager la réforme des systèmes pénal et pénitentiaire. Ils ont tiré la sonnette d’alarme sur la situation dans les prisons tunisiennes et mis en garde contre la surpopulation carcérale qui affiche dans certaines prisons ( Beja et Kairouan) 165 à 175 pc..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,455SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles