AccueilMondeLe Nobel de physique à un trio franco-austro-américain du monde quantique

Le Nobel de physique à un trio franco-austro-américain du monde quantique

Le prix Nobel de physique a couronné mardi le Français Alain Aspect, l’Américain John Clauser et l’Autrichien Anton Zeilinger, trois pionniers des mécanismes révolutionnaires de la physique quantique.

Le trio de septuagénaires est récompensé pour ses découvertes sur « l’intrication quantique », un phénomène où deux particules quantiques sont parfaitement corrélées, quelle que soit la distance qui les sépare, a annoncé le jury Nobel.

La mise en évidence de cette propriété a ouvert la voie à de nouvelles technologies dans l’informatique quantique et des communications ultra-sécurisées, ou encore les capteurs quantiques ultra-sensibles qui permettraient des mesures extrêmement précises, comme celle de la gravité dans l’espace.

Cette mécanique était prédite par la théorie quantique. Pourtant même Einstein, qui avait soulevé en premier le problème en 1935, n’y croyait pas, qualifiant l’intrication de « mouvement à distance qui fait froid dans le dos ».

Alain Aspect a dit sa fierté de rejoindre au palmarès des grands noms de la physique comme Albert Einstein, concédant à ce dernier « une partie du mérite » de la découverte de l’intrication.

« Tous ces grands noms… Bien sûr, je suis très impressionné parce que je ne suis certainement pas au niveau de ces gens qui ont complètement changé la science physique. Mais je suis fier d’être sur la même liste, bien sûr ! », a expliqué le professeur de 75 ans rattaché à l’université de Paris-Saclay et à la très prestigieuse Ecole polytechnique.

Malgré le nom de « téléportation quantique » utilisé pour le mécanisme de l’intrication, « ce n’est pas comme dans Star Trek » avec des téléportations d’objets ou a fortiori de personnes, a de son côté souligné Anton Zeilinger, joint par téléphone par le jury.

En revanche, avec l’intrication, « on peut transférer l’information sans même connaître l’information », a souligné le scientifique de 77 ans.

La mécanique quantique est une science contre-intuitive qui décrit le monde à l’échelle de l’infiniment petit, où les choses peuvent simultanément exister, ne pas exister et être quelque part entre les deux.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,015SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -