Le prix du baril tomberait à 30$ si la Chine achetait du...

Le prix du baril tomberait à 30$ si la Chine achetait du pétrole iranien

par -

Les analystes de Bank of America estiment que si la Chine décide de faire fi des sanctions américaines et d’acheter de nouveau du pétrole iranien, en représailles aux derniers tarifs douaniers imposés par Washington, les cours des barils d’or noir pourraient nettement chuter, jusqu’à 30 dollars.

Le ministre chinois du Commerce a menacé les États-Unis de représailles après l’annonce de Donald Trump concernant les nouveaux tarifs douaniers, une décision qui a fait chuter les cours de l’or noir de près de 8% jeudi 1er août dernier, ce qui correspond à son plus fort repli journalier depuis près de 5 ans. Les analystes de BoAML, cités par BFM Bourse, mettent d’ailleurs en garde contre la volatilité sur le marché du pétrole, qui devrait repartir à la hausse alors que les marchés attendent la réponse de Pékin à Washington. La décision de racheter du pétrole iranien “saperait la politique étrangère américaine et amortirait les effets négatifs de la hausse des tarifs douaniers américains sur l’économie chinoise”, affirme BoAML.

Malgré leur net rebond vendredi, les deux références mondiales de pétrole brut ont respectivement cédé 3,8% (Brent) et 1,5% (WTI) cette semaine, sur fond de craintes concernant la demande mondiale. Les analystes de BoAML estiment que la dernière vague de tarifs douaniers pourrait réduire la demande mondiale de 250.000 à 500.000 barils par jour, ce qui s’ajoute aux craintes liées au ralentissement de la croissance mondiale qui va également peser à la baisse sur la demande en hydrocarbures.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire