AccueilActualitésLes deux médecins agressés à El Yasminet reçus par Mechichi

Les deux médecins agressés à El Yasminet reçus par Mechichi

Les moyens de sécuriser les établissements hospitaliers et les services des urgences et d’éviter les attaques répétées contre les hôpitaux et le personnel médical ont été au centre d’une rencontre, aujourd’hui vendredi, entre le chef du gouvernement Hichem Mechichi et les deux médecins qui ont été agressés hier, à l’hôpital El Yasminet de Ben Arous, en présence du directeur de l’hôpital, Ibrahim Dhawafli, et du conseiller du chef du gouvernement Oussama Kheriji.

- Publicité-

Le chef du gouvernement a exprimé sa ferme condamnation de ces attaques et sa solidarité avec les deux médecins et tout le cadre médical et paramédical, relevant la nécessité de sanctionner les personnes impliquées dans ces actes et d’empêcher la répétition de tels incidents, selon un communiqué publié aujourd’hui par la Présidence du Gouvernement.

Il a souligné que le gouvernement mobilisera toutes ses capacités pour assurer la protection des professionnels de la santé, afin de faire face à ces attaques et punir leurs auteurs avec les peines les plus sévères, saluant les efforts du personnel médical et administratif des établissements hospitaliers dans cette période de crise sanitaire.

De son côté, le médecin résident à l’hôpital El Yasminet de Ben Arous, Youssef Ben Ibrahim, qui a été victime d’agression, a salué le geste de solidarité du chef du gouvernement, affirmant que plusieurs actes d’agressions similaires ont été commis dans plusieurs autres établissements hospitaliers.

Le jeune médecin a déclaré que cette rencontre avec le chef du gouvernement a permis d’évoquer les difficultés et lacunes au sein de l’hôpital de Ben Arous et les moyens d’améliorer les conditions de travail au service des urgences, notamment au niveau de la prise en charge des patients Covid-19.

De son côté, le directeur de l’hôpital El Yasminet de Ben Arous, Ibrahim Dhawafli, a indiqué que cette rencontre a porté sur la nécessité de sécuriser les établissements hospitaliers et de trouver les solutions appropriées pour renforcer davantage l’infrastructure de ces établissements.

Il a souligné que la réunion a également porté sur l’état d’avancement de la mise en place de l’hôpital de campagne, qui est un don de l’Etat du Qatar à la Tunisie.

Le directeur de l’hôpital a souligné que le chef du gouvernement s’est engagé à accélérer l’installation des réseaux d’approvisionnement en oxygène dans cet hôpital de campagne, de renforcer le processus des soins dans le gouvernorat de Ben Arous et de résoudre les problèmes d’attente et d’encombrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles