AccueilAfriqueLes mercenaires: Voici les secrets de ce monde, selon Jied Aouij

Les mercenaires: Voici les secrets de ce monde, selon Jied Aouij

Mr Jied Aouij courtier en armement,Directeur Général de FEMCO ltd, conseiller en sécurité défense : 

- Publicité-

Le monde de l’armement reste un sujet d’experts et une caste fermée !Mr Jied Aouij nous explique ici avec clarté une petite partie des enjeux,  et les secrets de ce monde, loin des fantasmes et des idées reçues.

 C’est un sujet qui est d’actualité depuis quelques années déjà surtout au vu des conflits auxquels nous avons assisté. En effet, plusieurs chefs d’État sous-traitent à des armées privées les guerres hors de leurs pays. Tout récemment nous avons vu des mercenaires syriens dans le Haut-Karabagh et en Libye.

Des mercenaires russes de la société Wagner en Libye en Centrafrique et en Ukraine, des mercenaires de plusieurs pays africains combattent au Yémen. Des multinationales de la guerre sont aujourd’hui impliquées sur tous les points chauds de la planète.

 La question ici est de savoir pourquoi des États si puissants militairement n’envoient t-ils pas leur propre soldats?

 La raison est simple :

Les Etats se dégagent des contraintes institutionnelles et les individus acceptent par intérêt financier de combattre par procuration.

 En général les mercenaires sont des soldats convertis attirés par l’appât du gain. Par exemple, ils étaient payés  1800 € pour les mercenaires syriens qui ont combattu au Haut-Karabagh  ce qui est nettement plus que la solde des soldats de l’armée régulière ( ils sont beaucoup moins payés que les mercenaires de Blackwater qui sont payés  18000 € ).

Certains États  ne veulent pas apparaître en première ligne et font appel à des proxys qu’ils payent plutôt bien. Les mercenaires sont aussi appelés les contractors .

Alors pourquoi les États-Unis par exemple  qui sont une armée  très puissante font appel à une armée privée ?

La raison est simple, quand 4 mercenaires de Blackwater meurent , ça n’affecte pas la politique américaine mais quand 14 soldats américains  meurent ça change la politique américaine  voilà  tout. C’est un libéralisme économique et un libéralisme social.

 En plus pour un soldat  de l’armée régulière sur terrain  il faut trois soldats derrière pour la logistique pour sa préparation  et pour beaucoup de choses et envisager les frais de sa retraite , alors que les contractors  les mercenaires sont payés au coup par coup d’où le fait qu’on retrouve les contractors pas seulement sur  les théâtres d’opérations mais aussi dans les formations surtout aux États-Unis .

 Pour l’exemple, une société privée  a décroché un contrat de 450 millions de dollars pour former les  US Navy avec des avions  Mirage F-1 que cette société a achetés.

Les formateurs sont d’anciens militaires bien sûr ….. S’il y a un problème éthique c’est moins le problème de l’éruption d’une société privée dans une sphère censée être publique que le public soit contraint d’en appeler au privé. Même les américains qui ont une armée et des moyens considérables font appel systématiquement à des groupes privés.

 Se sont  maintenant des guerres hybrides : on n’ose plus intervenir directement ou bien aussi ouvertement  alors on fait appel à des soldats sans uniformes. Imaginez qu’en 2011 en Afghanistan il y avait plus de contractors que de militaires américains.

En Irak il y avait un contrat pour un militaire américain. C’est un marché très important, on estime aujourd’hui qu’il est à peu près de l’ordre  140 milliards d’euros par an donc c’est énorme pour tous ces pays qui ont lancé leurs premières SMP(société militaire privée).

A la première place il y a les Anglo-Saxons et dans les Anglo-Saxons il y a les Américains, la société la plus connue  s’appelle Blackwater qui a changé son nom, en « Academy ».

C’est un marché économique important mais c’est un marché politique aussi.

Je vous explique que,  le temps que les Nations Unies envoient leurs troupes pour stabiliser un pays,  cela crée souvent des problèmes politiques .

La tendance de ces dernières années est d’envoyer une  entreprise de sécurité privée pour éviter de perdre du temps à envoyer des officiels de l’Armée nationale qui doivent avoir l’approbation du Parlement et des politiques(…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,439SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles