AccueilActualitésLes tentatives de sauver l'économie nationale sont celles de « la dernière...

Les tentatives de sauver l’économie nationale sont celles de « la dernière chance pour la Tunisie »

Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi a déclaré que les tentatives de sauver l’économie nationale sont celles « de la dernière chance pour la Tunisie, étant donné que la situation économique, aggravée par la pandémie,  ne nous a pas laissé d’autres opportunités pour sauver le pays ». Il a estimé, samedi, dans une déclaration accordée à la presse, en marge de sa participation aux festivités de la célébration de la Journée mondiale du Travail, au siège du Centre international d’études, de recherches, de documentation et de formation sur le handicap « Basma », que la Tunisie dispose d’un gouvernement qui travaille avec un esprit de responsabilité, pour surmonter la crise économique et sanitaire.

- Publicité-

 » Ce gouvernement accorde tout son intérêt à trouver des solutions et à éviter autant que possible les tiraillements politiques ». Il a noté, dans ce contexte, que la visite de la délégation de haut niveau, qui se rendra, dans quelques jours, au siège du FMI, à Washington,  conduite par le ministre de l’économie et le gouverneur de la BCT, avec la participation des partenaires sociaux et des experts économiques, a un objectif purement économique et social. Elle marquera aussi, le lancement des rencontres avec le FMI et le rétablissement de la confiance avec cette institution financière. D’après lui, durant cette visite, la délégation tunisienne exposera les grands axes sur lesquels travaille du gouvernement, avant de lancer les discussions, dont la finalité est d’enrichir le programme économique et de mettre en place les mécanismes nécessaires pour l’appliquer. Il convient de rappeler qu’une délégation du gouvernement tunisien devrait arriver lundi prochain à Washington, conduite par le ministre de l’économie et des finances, Ali Kooli, pour discuter d’un nouveau programme de financement avec des responsables du FMI, de la Banque Mondiale et des responsables du département du Trésor des États-Unis . Selon le ministre des Finances, cette visite ne se conclura pas par un accord, mais marquera plutôt le début des discussions, étant donné que la délégation tunisienne présentera un programme de réformes approfondies à court et long termes.

1 COMMENTAIRE

  1. notre chef de gouvernement après avoir ruiné les finances publiques en accordant des augmentations substantielles de salaires et primes à ses hauts fonctionnaires et ses fonctionnaires creusant davantage le déficit public et l’endettement de l’État maintenant il veut retourner au FMI pour contracter une nouvelle ligne de crédit de 4 milliards de dollars pour combler le déficit plutôt que d’investir dans des projets créateurs d’emplois et de la richesse das le pays alors que la dernière tranche du précédent crédit a été annulée décembre 2019 pour non application des réformes exigées par le FMI il semble qu’il a dans sa serviette un planning de reformes qu’il va appliquer au pays mais le FMI est très exigeant le cas grec est toujours dans les esprits .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,727FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,475SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles