AccueilActualitésL'Etat ne renoncera pas à son rôle de protéger les mosquées

L’Etat ne renoncera pas à son rôle de protéger les mosquées

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, a déclaré, lundi, au parlement, que le ministère est chargée d’exécuter la politique de l’Etat concernant les Affaires religieuses, soulignant que l’Etat ne renoncera pas à son rôle de protéger les mosquées.

- Publicité-

Répondant à la question du député Said Jaziri (hors groupe) sur la mémorisation du Coran et la formation des Imams-prédicateurs et des Imams des cinq prières Adhoum a évoqué la création des postes de récitant et de narrateur de Hadith, ajoutant que la mémorisation du Coran sera consolidée après la création d’une direction générale au sein du département, dédiée à cette activité.

Le ministre a, sur un autre plan, indiqué que le projet de loi relatif aux écoles coraniques ( Kouttab), qui constitue le premier rempart contre le terrorisme, sera bientôt soumis au Conseil des ministres pour approbation avant d’être présenté à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

S’agissant de la formation des Imams et des Imams prédicateurs, Adhoum a fait savoir que seul un faible nombre d’entre eux sont diplômés, ajoutant que le département oeuvre à « concilier entre le côté scientifique et le niveau de satisfaction de la prestation de ces Imams ».

Il a, aussi, tenu à préciser que, bien qu’il ne construit pas les mosquées, l’Etat en assure la protection, la sécurité et la maintenance conformément à l’article 6 de la Constitution.

Sur un autre plan, Adhoum a évoqué « la complexité » des procédures de maintenance en ce qui concerne la Mosquée Zitouna, à Tunis, et celle de Okba Ibn Nafaâ à Kairouan au regard de la valeur archéologique et historique. il a expliqué que des appels d’offres internationaux sont lancés avec le concours de l’Arabie Saoudite pour les travaux d’entretien et de maintenance.

Evoquant la fermeture des mosquées pendant la journée, le ministre a expliqué que des mesures sécuritaires et sanitaires entrent en compte et ce, depuis 2020, rappelant que la pandémie a touché 300 cadres religieux dont 16 en sont morts.

1 COMMENTAIRE

  1. Heu….Et si on parlait de construire des hopitaux, d’entretenir des écoles/lycées, de construire des maisons de retraites au lieu de mosquées par milliers (depuis 2011) en marbre et leur entretien par les DENIERS de l’Etat?? C’est « 7ram » ça?? Commencez par diminuer le son des hauts parleurs « bose » des mosquées ; celui de notre 7ouma (nouvelle mosquée) l’a augmentée de 200% ces jours ci….et TOUT LE MONDE ferme sa gueule! C’est ça la liberté d’expression?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,435SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles