AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelL'Italie demande à la Tunisie et la Libye de créer une salle...

L’Italie demande à la Tunisie et la Libye de créer une salle de contrôle pour le retour volontaire des immigrés

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Piantedosi, a souligné la nécessité de prendre des mesures pour mettre en œuvre et renforcer les retours volontaires des immigrés clandestins dans leur pays d’origine avec l’aide de la Libye et de la Tunisie, en les invitant à créer une salle de contrôle commune pour surveiller les activités, rapporte The Libya Observer.
Cet appel a été lancé lors de la réunion de. Piantedosi avec le ministre libyen de l’intérieur désigné du gouvernement d’unité nationale, Emad Al-Trabelsi, et son homologue tunisien, Kamal Feki, alors que Rome accueillait une réunion tripartite visant à trouver des solutions urgentes à l’immigration illégale et à renvoyer volontairement les immigrés dans leur pays.
Selon l’agence de presse italienne Nova,  Piantidosi a remercié ses homologues pour leur engagement continu dans la prévention de l’immigration illégale, et a noté que l’immigration était une urgence qui préoccupait l’ensemble de l’Union européenne, et que la coopération devait être renforcée dans ce domaine.
Il a indiqué que l’objectif principal était de cibler les trafiquants d’êtres humains grâce à un engagement commun, en renforçant l’échange d’informations et les enquêtes sur les flux d’immigration, en plus de la lutte contre les opérations de trafic d’êtres humains.
Piantedosi a estimé que sa rencontre avec les ministres libyen et tunisien découlait de la volonté commune exprimée lors de leur dernière réunion à Palerme, et qu’il s’agissait du premier rendez-vous pour entamer un dialogue organisé sous une forme innovante.
« Nos trois pays sont à l’avant-garde de la gestion des défis transnationaux, qui sont d’une importance cruciale pour la stabilité de la région méditerranéenne ». a ajouté  Piantedosi.
Par ailleurs, Al- Trabelsi a demandé à ce que l’autorité chargée de la lutte contre l’immigration clandestine, l’autorité chargée des gardes-frontières et les garde-côtes bénéficient d’une formation et d’une aide logistique afin de pouvoir s’acquitter de leurs tâches, selon le ministère libyen de l’Intérieur.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. Une idée légitime.
    Cependant la salle de contrôle sera sur le territoire Italien et avant le départ des futurs expatriés.
    L’équipe sera assistée et sous un seul commandement des différents représentants des ministères des affaires étrangères, de l’intérieur et de la santé des trois pays.
    De plus, l’instauration d’une cellule juridique sera constituée et comportera des compétents avocats peu matérialistes et non profiteurs pour prendre la défense, cas par cas de tous les futurs expatriés. De toutes les façons et dans tous les cas, la Tunisie ne recevra que les siens et avec preuves irréfutables.
    Un très chaud dossier diplomatique, à prendre au plus grand sérieux et avec l’aide de personnes courageuses contre les menaces, et immunisées contre toutes sortes de corruptions.
    La défense de notre territoire commence en dehors de notre littoral et de nos frontières.
    Le gouvernement se comporter en responsables pour les détails de ce dossier et responsable vis-à-vis les générations actuelles et futures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -